Apple lance l'iPad mini pour contrer Google

Publié le 23/10/2012 à 14:33, mis à jour le 18/10/2013 à 14:35

Apple lance l'iPad mini pour contrer Google

Publié le 23/10/2012 à 14:33, mis à jour le 18/10/2013 à 14:35

Par AFP

Apple a dévoilé mardi une version plus petite et moins chère de sa populaire tablette informatique, baptisée "iPad mini", une action jugée défensive face aux produits meilleur marché vendus par des concurrents comme Amazon ou Google.


"Ce n'est pas juste un iPad réduit, c'est une conception entièrement nouvelle", a affirmé Philip Schiller, responsable du marketing mondial d'Apple, lors d'un événement organisé par le groupe à la pomme à San José, en Californie (ouest).


L'écran de l'appareil a été ramené à 7,9 pouces (20,1 centimètres), contre 9,7 pouces (24,6 centimètres) pour l'iPad classique.


Les pré-commandes seront ouvertes à partir de vendredi, et l'appareil sera commercialisé à partir du 2 novembre dans 34 pays, dont les Etats-Unis, le Canada, la France, la Suisse et la Belgique.


Les prix pour les Etats-Unis démarreront à 329 dollars pour un modèle doté de 16 gigaoctets de mémoire et d'une connexion wifi. Mais cela pourra monter jusqu'à 659 dollars pour un modèle de 64 gigaoctet et disposant aussi d'une connexion de téléphonie mobile. Les iPad mini disposant de ce type de connexion arriveront sur le marché quelques semaines plus tard que les autres.


L'iPad traditionnel démarrait jusqu'ici à 499 dollars, ce qui sera aussi le cas de sa nouvelle mise à jour, également présentée mardi. Et Apple continuera de vendre son iPad 2, lancé l'an dernier, à partir de 399 dollars.


L'action du groupe perdait 2,32% à 618,82 dollars vers 14H15.


"Trop de battage, les annonces n'ont pas été à la hauteur" avec "rien de renversant", tranche Trip Chowdhry, analyste chez Global Equity Market, qui prédit "une adoption médiocre par les consommateurs".


Pour Jeff Kagan en revanche, un analyste spécialisé dans les nouvelles technologies, "l'iPad mini ressemble à une autre grande +success story+ pour Apple". Mais "cela devrait à la fois cannibaliser (une partie des ventes de l'iPad classique) et ouvrir de nouvelles opportunités à Apple", note-t-il.


D'autres experts ont déjà prévenu que l'iPad mini risquait de rogner sur les ventes de son grand frère, qui représentait 17 des 25 millions de tablettes vendues dans le monde au deuxième trimestre.


Mais il pourrait contribuer à doper le marché des petites tablettes, qui devrait doubler cette année pour atteindre 34 millions d'unités, et encore en 2013 pour arriver à 67 millions, selon des estimations du cabinet de recherche IHS iSuppli.


Sur la "défensive"



image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

PĂ©nurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Où sont passés tous les actifs?

BLOGUE INVITÉ. Les grandes fortunes du 21e siècle se sont créées avec de plus en plus d'actifs intangibles.

Bernie Sanders: l'allocateur de capital?

BLOGUE INVITÉ. Regard sur la politisation des rachats d'actions.

À la une

Politique commerciale de Trump : et si le pire Ă©tait Ă  venir?

ANALYSE - Trois enjeux pourraient avoir un impact majeur sur les entreprises et les investisseurs canadiens.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/02/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?