Les trolls russes parlaient aussi de vaccins sur Twitter

Publié le 24/08/2018 à 10:24

Les trolls russes parlaient aussi de vaccins sur Twitter

Publié le 24/08/2018 à 10:24

Par AFP

[Photo: 123rf]

Les trolls et « bots » russes sur Twitter ont tenté de semer la discorde non seulement au sein de la politique américaine, mais aussi sur le thème sensible des vaccins, bien qu’à un degré moindre, selon une étude rétrospective de chercheurs américains.


Un troll est le nom donné aux perturbateurs ou provocateurs sur les forums de discussion. 


« Saviez-vous qu’il y avait une base de données secrète du gouvernement sur les enfants abîmés par les vaccins ? », selon l’un de ces tweets, avec le mot-clé #VaccinateUS.


Les chercheurs, venant de l’Université George Washington, de l’Université du Maryland et de Johns Hopkins, se sont intéressés à la fréquence avec laquelle les vaccins étaient mentionnés par des comptes suspectés d’être des « bots » (des comptes automatisés) ou des comptes liés aux officines de désinformation russes, notamment la notoire Internet Research Agency, à qui une vaste opération de propagande sur le web pendant la campagne présidentielle américaine a été attribuée.


Ces chercheurs n’ont certes pas trouvé beaucoup de tweets sur les vaccins, parmi l’échantillon de 1,8 million de tweets examinés, sur une période allant de juillet 2014 à septembre 2017. Seuls 253 messages contenaient #VaccinateUS, par exemple.


Mais l’étude montre que « les communications de santé sont devenues des armes : les sujets de santé publique comme la vaccination font partie des tentatives de désinformation par des puissances étrangères », avertissent les auteurs de l’étude, publiée jeudi dans la revue American Journal of Public Health.


Comme pour d’autres thèmes controversés en politique (armes, immigration, religion...), les messages se divisaient à peu près également entre pro et anti-vaccins. Cela correspond à la stratégie des trolls russes de « promouvoir la discorde » au sein de la société américaine, notent les experts.


Nombre des comptes associés à l’Internet Research Agency russe ont été identifiés depuis la campagne présidentielle de 2016, soit par les réseaux sociaux, soit par le Congrès. La plupart ont été fermés. La liste de comptes russes examinée par cette équipe avait été fournie notamment par la chaîne américaine NBC.


 

À suivre dans cette section


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Les taux aux États-Unis vont grimper selon la Fed de New York

19/11/2018 | AFP

John Williams affirme que les taux d'intérêt directeurs sont encore bas malgré les trois hausses cette année.

La Société Générale mise à l'amende aux États-Unis pour 1,34G$US

19/11/2018 | AFP

La banque française aurait violé différents embargos économiques.

À la une

Investir: «C’est le temps de garder plus de liquidités»

20/11/2018 | Stéphane Rolland

Conserver des liquidités n’est plus une garantie d’appauvrissement à Wall Street, croit David Kostin, de Goldman Sachs.

Pourquoi est-ce si difficile de donner?

20/11/2018 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Quelques heures de bénévolat peuvent tout changer pour une personne, pour une cause.

CELI: le plafond passe à 6000$ en 2019

20/11/2018 | Guillaume Poulin-Goyer

L’ARC vient de rendre publics les paramètres d’indexation du régime fiscal qui confirment la hausse du plafond du CELI.