Les milléniaux séduits par les robots-conseillers

Publié le 09/11/2017 à 16:18

Les milléniaux séduits par les robots-conseillers

Publié le 09/11/2017 à 16:18

Les Canadiens de la génération Y, ou milléniaux, sont doublement plus enclins à utiliser les services d’un robot-conseillers pour leur placement que les investisseurs des autres générations, selon un rapport de BMO Gestion de patrimoine.


En fait, 16% des milléniaux, comparativement à 6% pour les boomers et 7% pour la génération X, font des placements par l'entremise d'un robot-conseiller, d'après l'étude.


Ce qui est particulièrement marquant est la ventilation de la génération des jeunes adultes entre les différentes manières de placer leur argent.


Elle répartit ses placements entre un conseiller dans une institution financière (28%), un conseiller indépendant (24%), un service autogéré de courtage à escompte (18%), un robot-conseiller (16%), un courtier de plein exercice (15%) et par l'achat d'actions dans un société ouverte (12%).


Cet équilibre se retrouve également dans les produits que les Canadiens milléniaux choisissent, entre les fonds négociés en Bourse (29%), les actions individuelles (26%), les portefeuilles de placements gérés (19%), les CPG et titres du marché monétaire (18%), les obligations et titres à revenu fixe (18%) ou par l'intermédiaire de polices d'assurance.


Fait intéressant, les boomers (34%) et la génération X (29%) aiment davantage les portefeuilles de placements gérés que la jeune génération d'investisseurs (19%).


Cette génération tendrait à ne pas conserver à long terme des placements. Le tiers des répondants de cette génération a souligné qu'il achetait des placements pour les conserver sur une longue période, alors que ce pourcentage grimpe de 11 et 12 points de pourcentage dans les autres générations, respectivement 43% pour la génération X et 44% pour la génération des boomers.


Peu surprenant lorsque l'on jette un coup d'œil aux objectifs financiers des répondants, où la retraite est largement la plus importante pour les générations plus âgées, où plus de six participants sur 10 l'ont identifié comme un objectif de placements.


Les milléniaux de leur côté, regardent davantage vers des objectifs à court terme(29%) ou l'achat ou la rénovation d'une maison (27%). La retraite est un objectif pour un peu moins du tiers d'entre eux (32%).

À suivre dans cette section


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

« On arrêterait les acquisitions si on sentait la récession venir »

Édition du 16 Juin 2018 | Dominique Beauchamp

Fiera Capital (FSZ, 12,12 $) prépare les portefeuilles de ses clients à une récession d'ici deux à trois ans, mais ...

Pourquoi les marchés émergents ont tant de partisans

Édition du 16 Juin 2018 | Dominique Beauchamp

Malgré les troubles en Argentine, au Brésil et en Turquie, les marchés émergents ont la cote auprès de firmes ...

À la une

Washington saisit l'OMC contre le Canada

Il y a 6 minutes | AFP

Pour contester les mesures prises en représailles aux taxes américaines sur l'acier et l'aluminium.

Crypto: la Régie autorise le tarif dissuasif d'Hydro-Québec

Mis à jour il y a 24 minutes | Julien Arsenault, PC

Hydro-Québec pourra imposer un tarif dissuasif aux mineurs de cryptomonnaies, comme le Bitcoin, et promoteurs de ...

Uber cible d'une enquête pour discriminations sexuelles

Il y a 34 minutes | AFP

Le groupe américain Uber fait l'objet d'une enquête aux Etats-Unis sur des accusations de discriminations ...