Les milléniaux séduits par les robots-conseillers

Publié le 09/11/2017 à 16:18

Les milléniaux séduits par les robots-conseillers

Publié le 09/11/2017 à 16:18

Les Canadiens de la génération Y, ou milléniaux, sont doublement plus enclins à utiliser les services d’un robot-conseillers pour leur placement que les investisseurs des autres générations, selon un rapport de BMO Gestion de patrimoine.


En fait, 16% des milléniaux, comparativement à 6% pour les boomers et 7% pour la génération X, font des placements par l'entremise d'un robot-conseiller, d'après l'étude.


Ce qui est particulièrement marquant est la ventilation de la génération des jeunes adultes entre les différentes manières de placer leur argent.


Elle répartit ses placements entre un conseiller dans une institution financière (28%), un conseiller indépendant (24%), un service autogéré de courtage à escompte (18%), un robot-conseiller (16%), un courtier de plein exercice (15%) et par l'achat d'actions dans un société ouverte (12%).


Cet équilibre se retrouve également dans les produits que les Canadiens milléniaux choisissent, entre les fonds négociés en Bourse (29%), les actions individuelles (26%), les portefeuilles de placements gérés (19%), les CPG et titres du marché monétaire (18%), les obligations et titres à revenu fixe (18%) ou par l'intermédiaire de polices d'assurance.


Fait intéressant, les boomers (34%) et la génération X (29%) aiment davantage les portefeuilles de placements gérés que la jeune génération d'investisseurs (19%).


Cette génération tendrait à ne pas conserver à long terme des placements. Le tiers des répondants de cette génération a souligné qu'il achetait des placements pour les conserver sur une longue période, alors que ce pourcentage grimpe de 11 et 12 points de pourcentage dans les autres générations, respectivement 43% pour la génération X et 44% pour la génération des boomers.


Peu surprenant lorsque l'on jette un coup d'œil aux objectifs financiers des répondants, où la retraite est largement la plus importante pour les générations plus âgées, où plus de six participants sur 10 l'ont identifié comme un objectif de placements.


Les milléniaux de leur côté, regardent davantage vers des objectifs à court terme(29%) ou l'achat ou la rénovation d'une maison (27%). La retraite est un objectif pour un peu moins du tiers d'entre eux (32%).


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

Un géant de la finance avance ses pions dans les cryptomonnaies

15/10/2018 | AFP

Fidelity Investment est l’une des premières grandes sociétés américaines à s’être penchée sur le bitcoin, il y a 5 ans.

Crise boursière à l'horizon? Comment en tirer profit

12/10/2018 | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. Comment tirer son épingle du jeu dans une crise boursière.

À la une

10 choses à savoir vendredi

Hydro-Québec promet la fin des pannes. Louer des vêtements chez WeWork. Ces oeillères sont pour le travailleur moderne!

Faute de déclaration, un héritage peut être confisqué aux douanes

BLOGUE INVITÉ. Un liquidateur ne peut envoyer plus de 10 000$ par la poste aux héritiers vers les É-U sans le déclarer.