Les cryptomonnaies souffrent de la prudence de Goldman Sachs

Publié le 06/09/2018 à 06:52

Les cryptomonnaies souffrent de la prudence de Goldman Sachs

Publié le 06/09/2018 à 06:52

Par AFP

Le bitcoin et la plupart des autres cryptomonnaies chutaient jeudi pour la deuxième séance consécutive alors que la banque américaine Goldman Sachs renoncerait pour l'instant à l'ouverture d'une plateforme d'échanges.


Depuis, le prix du bitcoin a chuté de plus de 10%, et évoluait désormais près de 1000 dollars plus bas qu'avant la publication de l'article, à 6403,15 dollars vers 08H20 GMT, selon des données compilées par l'agence Bloomberg.


L'etherum et le ripple, les cryptomonnaies aux capitalisations les plus importantes après le bitcoin, ont respectivement dévissé de 20% et 10%.


Face aux incertitudes réglementaires, Goldman Sachs aurait décidé de suspendre pour l'instant son projet d'échanger des produits financiers liés au bitcoin, assure le site financier Business Insider, citant des sources anonymes.


Ce projet ne fait plus partie des priorités de la banque, qui va se concentrer sur la détention des cryptomonnaies pour certains clients.


Contactée par l'AFP, la firme n'a ni démenti ni confirmé ces informations.


«La nouvelle de Goldman Sachs intervient quelques semaines après que la SEC (le gendarme boursier américain, ndlr) a retoqué des propositions pour des ETF (fonds indiciels) de bitcoin», a rappelé Hussein Sayed, analyste chez FXTM.


Après avoir grimpé à près de 20 000 dollars fin décembre 2017, le cours du bitcoin s'est effondré en début d'année, et les acheteurs espèrent désormais voir les acteurs traditionnels de Wall Street donner un nouveau souffle aux cours.


«Il n'y a aucun doute que le prix du bitcoin est dopé par l'idée que les banques institutionnelles vont s'impliquer», a estimé Naeem Aslam, analyste chez Think Markets, mais il souligne que ces acteurs du marché n'ont pas vraiment intérêt à précipiter les choses alors que les cours sont moroses.


«Leur but, c'est de gagner de l'argent pour leurs clients», a-t-il rappelé.


La SEC doit se prononcer sur d'autres ETF le 30 septembre.


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

La justice new-yorkaise prévient des failles des cryptomonnaies

18/09/2018 | AFP

En cas de piratage ou de retrait à l’insu du titulaire du compte, « les consommateurs sont très exposés ».

«Nous voulons sauver le journalisme grâce à la blockchain et à la cryptomonnaie»

Édition du 15 Septembre 2018 | Diane Bérard

PERSONNALITÉ INTERNATIONALE. Matt Coolidge est cofondateur de la plateforme Civil Media Company. Les publications ...

À la une

Volte-face: Couche-Tard produira un premier rapport de développement durable

BLOGUE. À la veille de l'assemblée annuelle, Couche-Tard s'assouplit sur le vote consultatif et la reddition de comptes.

Couche-Tard refuse qu'on lui impose sa responsabilté sociale

30/08/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Des actionnaires exigent que Couche-Tard divulgue mieux ses enjeux sociaux et environnementaux. Elle refuse.

À surveiller: Uni-Sélect, Osisko et Alibaba

Que faire avec les titres d'Uni-Sélect, Osisko et Alibaba?