«Laissons les cryptomonnaies se développer dans leur espace virtuel»

Publié le 05/07/2018 à 12:07

«Laissons les cryptomonnaies se développer dans leur espace virtuel»

Publié le 05/07/2018 à 12:07

Dans son rapport d'analyse publié ce jeudi, le «M. Bitcoin» mandaté par le gouvernement français conseille de tenir les banques à l'écart des jetons numériques.


Il ne faut pas chercher à réguler directement les cryptomonnaies comme le bitcoin, mais prendre des mesures pour éviter la «contagion» des risques qu'elles représentent dans la sphère financière traditionnelle.


«Une réglementation directe n'est pas souhaitable, car elle obligerait à définir, à classer et donc à rigidifier des objets essentiellement mouvants et encore non identifiés», souligne le rapport rédigé par Jean-Pierre Landau, un ancien sous-gouverneur de la Banque de France.


«Dans la phase actuelle, la bonne approche est de laisser les cryptomonnaies - et les innovations qu'elles portent - se développer dans l'espace virtuel qu'elles occupent», souligne ce rapport remis au ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire.


Néanmoins, les gouvernements devraient s'attacher à éviter que les risques induits par les très volatiles cryptomonnaies ne débordent sur la sphère financière traditionnelle, selon le rapport.


La France, ou l'Union européenne, devraient ainsi définir un régime d'agrément pour les plateformes de changes, où les cryptomonnaies peuvent être converties en monnaies traditionnelles, estime le rapport.


Les banques devraient également être «fermement dissuadées» d'entreprendre des activités en cryptomonnaies pour leur compte propre.


Enfin, il convient de ne pas laisser les cryptomonnaies pénétrer les portefeuilles de placement des organismes de placement collectif, ajoute-t-il.


«Conceptuellement, ce serait un changement fondamental de qualifier d'actifs financiers des instruments sans valeur d'usage et sans espérance de revenu. Pour la stabilité financière, ce serait un risque majeur», souligne le texte. 


Alors que les cryptomonnaies sont souvent accusées d'être utilisées par les réseaux criminels internationaux, le rapport recommande également de «renforcer l'efficacité internationale de la lutte anti-blanchiment».


Il faut transformer en «véritables recommandations» les actuelles lignes directrices définies en 2015 par le Gafi, l'instance internationale de lutte contre le blanchiment qui regroupe 35 pays.


Ceci «obligerait les Etats membres à se soumettre à une évaluation par les pairs», souligne le rapport.


Au moment ou était publié le rapport Landau, deux gendarmes financiers ont mis en garde contre des sites internet proposant illégalement d'investir dans des produits dérivés basés sur des cryptomonnaies.


Ces produits dérivés, qui permettent de parier en euros sur l'évolution du cours d'une cryptomonnaie, sont des instruments financiers, ont rappelé l'Autorité des marchés financiers (AMF) et l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR, adossée à la Banque de France).


Ils ne peuvent donc être distribués que par des opérateurs autorisés, ce qui n'est pas le cas de la petite trentaine de sites figurant sur la liste noire publiée par les deux gendarmes.


«La liste est mise à jour régulièrement, mais n'a pas vocation à être complète car de nouveaux acteurs non autorisés apparaissent régulièrement», a ont précisé les deux autorités dans un communiqué commun.


Les cryptomonnaies, dont la plus connue est le bitcoin, sont aujourd'hui plus de 1.600 dans le monde, selon le rapport Landau.


Leur capitalisation atteignait début juin environ 109 milliards d'euros pour le bitcoin, 50 milliards d'euros pour l'éther, et 22 milliards d'euros pour le ripple, les trois principales cryptomonnaies.


Ces valeurs représentaient la moitié de celles atteintes au début de l'année, lorsque les cours du bitcoin et des autres cryptomonnaies avaient atteint des sommets.


 


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

JPM Coin, la première cryptomonnaie d'une grande banque

14/02/2019 | AFP

Son usage sera restreint à des transactions financières entre grands investisseurs, excluant de facto les particuliers.

Comment la blockchain transformera votre entreprise ?

BLOGUE. La blockchain, ou chaîne de blocs, pourrait bien être la prochaine technologie disruptive qui changera vos ...

À la une

Politique commerciale de Trump : et si le pire était à venir?

22/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Trois enjeux pourraient avoir un impact majeur sur les entreprises et les investisseurs canadiens.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/02/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?