La Banque du Canada s'intéresse aux cryptomonnaies

Publié le 01/10/2018 à 16:31

La Banque du Canada s'intéresse aux cryptomonnaies

Publié le 01/10/2018 à 16:31

Par La Presse Canadienne

La Banque du Canada examine les questions clés relatives à la conception d’une cryptomonnaie et les problèmes liés à une telle idée, a indiqué lundi un sous-gouverneur de la banque centrale.


Cependant, à moins que les risques associés à la monnaie numérique d’une banque centrale ne puissent être gérés de façon appropriée, la banque ne recommanderait pas l’émission d’une telle monnaie, a affirmé Timothy Lane.


« La conception de ce type de monnaie numérique a des conséquences majeures pour les risques et les atouts de cet instrument », a affirmé M. Lane dans le texte préparé d’un discours prononcé devant la Haskayne School of Business de l’Université de Calgary.


« L’une des raisons les plus importantes pour nous inciter à la prudence tient au fait qu’une monnaie numérique émise par une banque centrale risquerait d’être utilisée dans des opérations illégales ou pourrait avoir des répercussions très graves sur l’intermédiation financière. »


La banque centrale préfère utiliser le terme « crypto-actif » que cryptomonnaie puisque ces produits « ne remplissent pas adéquatement les fonctions de base de la monnaie », a expliqué M. Lane. Par exemple, la valeur du bitcoin a fortement fluctué, atteignant 20 000 $ US l’année dernière et se négociant actuellement à environ 6000 $ US.


Toutefois, a ajouté le sous-gouverneur, au fil de leur évolution, ces actifs pourraient toucher aux fonctions essentielles de la banque centrale, notamment la politique monétaire, la stabilité financière, les paiements et la monnaie.


Même si elle n’est pas responsable de la réglementation des cryptomonnaies, la Banque du Canada examine actuellement l’impact potentiel de ces actifs sur la stabilité du système financier.


Plus tôt cette année, la première sous-gouverneure de la Banque du Canada, Carolyn Wilkins, a appelé les autorités à œuvrer à la mise en place d’un ensemble de politiques harmonisées régissant les cryptomonnaies. Elle a affirmé qu’il était important d’avoir une stratégie sur les crypto-actifs aussi cohérente que possible entre les pays.


M. Lane a indiqué lundi que les différences dans la réglementation dans le monde, ainsi que le caractère incomplet de la réglementation dans de nombreuses juridictions, laissaient une marge de manoeuvre pour l’arbitrage réglementaire.


« Du point de vue de la lutte contre le blanchiment d’argent et contre le financement du terrorisme, la diversité du traitement des crypto-actifs par les organismes de réglementation est une préoccupation particulièrement urgente », a-t-il affirmé.


Ces actifs ne posent pas encore de risques pour la stabilité financière, a souligné M. Lane, mais les choses évoluent rapidement à mesure que la taille, la complexité et l’interconnexion des crypto-actifs grandissent.


« Au vu de l’évolution des technologies qui sous-tendent les crypto-actifs et de la conception changeante de ces instruments, nous devons être prêts à réévaluer leur incidence potentielle sur la stabilité financière », a-t-il affirmé.


« Il s’agirait par exemple de se pencher sur l’intégrité des systèmes de paiement, sur le modèle d’affaires des banques ainsi que sur les expositions des institutions et des infrastructures financières. »


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Hausse des taux : ce n'est que partie remise

09/01/2019 | Stéphane Rolland

La Banque du Canada a toujours l’intention de resserrer la politique monétaire «avec le temps».

Sans surprise, la Banque du Canada garde son taux directeur stable à 1,75%

Mis à jour le 09/01/2019 | Stéphane Rolland

La BdC maintient son taux directeur à 1,75%, alors que la baisse des prix de l'énergie plombe l'économie canadienne.

À la une

La vague des micro-distilleries frappe la Belle Province

Édition du 12 Janvier 2019 | Daniel Germain

Aujourd'hui, on trouve une dizaine de vodkas québécoises et trois fois plus de gins made in Quebec.

CGI, l'effet du «shutdown» américain dans la mire

Washington représente 12,7% des revenus de CGI, mais la majorité des contrats sont de nature essentielle.

Le «shutdown» pèse sur l'économie américaine

11:36 | AFP

Aucune solution immédiate n’apparaît pour mettre un terme à la fermeture partielle des administrations.