Des hackeurs russes peuvent prendre le contrôle de réseaux électriques

Publié le 06/09/2017 à 16:09

Des hackeurs russes peuvent prendre le contrôle de réseaux électriques

Publié le 06/09/2017 à 16:09

Par AFP

Un groupe de cyber-espionnage lié à la Russie a piraté des réseaux électriques en Europe et aux États-Unis, faisant planer la menace de pannes provoquées à distance, a révélé l'entreprise américaine de sécurité informatique Symantec mercredi.


Selon Symantec, le groupe Dragonfly 2.0 a accédé aux systèmes opérationnels de réseaux électriques aux États-Unis, en Turquie et en Suisse et «est maintenant capable de saboter ou prendre le contrôle de ces systèmes s'il le décide».


Symantec n'a pas lié Dragonfly 2.0, qui opère depuis plusieurs années, à un pays précis. Mais le gouvernement américain et plusieurs spécialistes de la sécurité informatique pensent que Dragonfly 2.0 a des racines en Russie et a des liens avec le gouvernement russe.


Depuis plusieurs années le groupe de pirates informatiques s'en prend à des cibles occidentales, utilisant la méthode du hameçonnage pour pénétrer dans leur système informatique et y ouvrir un accès clandestin.


Mais depuis le début de l'année 2017, il s'est «concentré» sur les systèmes énergétiques, contre lesquels il a multiplié les attaques, explique Symantec.


«Dragonfly 2.0 semble vouloir comprendre comment fonctionnent les installations énergétiques et prendre le contrôle de leurs systèmes opérationnels», précise l'entreprise américaine.


 


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier

Sur le même sujet

Et si Equifax avait eu la blockchain?

BLOGUE. Un système de registre blockchain aurait pu empêcher les pirates informatiques de s’emparer des données.

Des pirates informatiques essaient de faire chanter HBO

Les pirates prétendent être en possession de 1,5 téraoctet d'émissions et de données confidentielles.

À la une

«C'est une des choses qui tuent les studios de jeux vidéo»

25/09/2017 | Denis Lalonde

Voici la réalité des studios indépendants, ou indies, dans le jargon de l'industrie...

Sans le savoir, ce PDG québécois vient de se lancer un ultimatum

Édition du 16 Septembre 2017 | Yannick Clérouin

CHRONIQUE. J'ai une suggestion pour le patron de ProMetic, qui juge son entreprise sous-évaluée...

Le Québec, terreau fertile pour un leader populiste?

25/09/2017 | Olivier Schmouker

Aujourd'hui, 2 Québécois sur 3 se disent prêts à voter pour un leader populiste, selon un sondage Crop-Cogeco.