Amazon en mode embauche : 30 000 postes à temps partiel à combler

Publié le 06/04/2017 à 09:26

Amazon en mode embauche : 30 000 postes à temps partiel à combler

Publié le 06/04/2017 à 09:26

Par Alain McKenna

Répartis entre ses entrepôts et son service à la clientèle, ces futurs employés profiteront de bénéfices comme des bourses d’étude.


Connaissant une croissance accélérée, le géant de la vente en ligne Amazon(NASDAQ, AMZN) a annoncé ce matin avoir besoin de 25 000 nouveaux employés dans ses entrepôts, et d’un autre 5000 du côté de son service à la clientèle. Les postes à combler sont à temps partiel, mais s’ils font au moins 20 heures par semaine, ils ont accès à des bénéfices non négligeables comme des bourses pour des programmes d’études «à forte demande».


Ces 30 000 nouveaux employés s’ajouteront aux 40 000 autres salariés à temps partiel qu’Amazon compte aux États-Unis. Cette annonce s’ajoute à l’ambition déjà annoncée par la société de Jeff Bezos d’ajouter 100 000 travailleurs à temps plein à sa main-d’œuvre, au courant des 18 prochains mois, dans le pays de Donald Trump.


À la fin de tout ce processus. Amazon emploiera plus de 280 000 personnes en sol américain, la plupart dans ses entrepôts. Cette nouvelle vague d’embauches survient alors qu’Amazon robotise de plus en plus ses opérations. De quoi contredire ceux qui craignent que l’automatisation vole les emplois des jeunes qui tentent de se tailler une place sur le marché du travail.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

À la une: Montréal selon Amazon

Édition du 16 Décembre 2017 | lesaffaires.com

Le dernier numéro de Les Affaires est là. En manchette, on voyage dans le futur.

À temps pour Noël: comment offrir l'intelligence à votre maison

BLOGUE. Petit guide d'idées-cadeaux pour joindre les rangs du un pourcent.

OPINION Contribuer à un futur enviable
Édition du 16 Décembre 2017 | Julie Cailliau
Montréal selon Amazon
Édition du 16 Décembre 2017 | Daniel Germain
Les titans du Web ont encore de bons rendements à offrir
Édition du 16 Décembre 2017 | Dominique Beauchamp

À la une

L'offre de MTY pour Mikes déçoit, mais une surenchère semble peu probable

MTY n'est pas à l'abri d'une contre-offre, mais le cours d'Imvescor indique que peu y croient.

MTY-Imvescor: les points forts de la téléconférence

Le prix de 4,10$ pour Imvescor est un compromis entre un prix juste et celui que MTY était prête à payer.

Bourse: Toronto atteint un sommet

Mis à jour à 18:18 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Le maintien des prévisions de croissance de la Fed aura permis à l'once d'or de sortir de sa longue léthargie.