Vendre, un chapitre Ă  la fois

Publié le 11/12/2010 à 00:00, mis à jour le 13/12/2010 à 15:13

Vendre, un chapitre Ă  la fois

Publié le 11/12/2010 à 00:00, mis à jour le 13/12/2010 à 15:13

Par Dominique Froment

Les éditeurs de contenus numériques misent de plus en plus sur la granularisation. La quoi ? ! La vente de livres par chapitres.


Sous peu, on pourra par exemple acheter seulement le chapitre sur Paris tiré d'un guide touristique sur la France. Ou le chapitre sur le Vermont d'un guide sur la Nouvelle-Angleterre. Ou même le premier chapitre d'un roman, question de vérifier si on a envie de lire la suite.


" La granularisation est une tendance incontournable dans notre secteur ", affirme Marc Boutet, pdg de De Marque, un distributeur de contenus numériques. Trois des plus importants groupes d'édition italiens ont d'ailleurs choisi la plateforme technologique de cette PME de Québec pour accroître leur offre de livre numériques.


Les guides de voyage Ulysse ont adopté la granularisation en juillet 2009 et, déjà, l'éditeur vend plus de chapitres numériques que de livres électroniques complets. " Dans cinq ans, les ventes par chapitres dépasseront 15 % de nos ventes totales ", a déclaré Daniel Desjardins, président et fondateur d'Ulysse, joint par courriel en Thaïlande.


" La destination de voyage d'un consommateur ne correspond pas toujours aux guides sur le marché, mais avec des extraits, on peut s'ajuster à ses besoins ", explique le président du comité du numérique et membre du CA de l'Association nationale des éditeurs de livres.


Ulysse prévoit créer des produits régionaux qui combineront des extraits de différents guides, comme le chapitre " Laurentides " de son guide du Québec, le chapitre des " Randonnées pédestres dans les Laurentides " et le chapitre de la " Raquette et du ski de fond " dans cette région.

À suivre dans cette section

Dans la jungle du réseautage
Édition du 25 Octobre 2014 | Les Affaires

Sur le même sujet

Les ventes au détail ont diminué de 0,3% en août

Les ventes au détail ont diminué de 0,3% en août pour s'établir à 42,4 milliards $, a ...

LightSpeed deviendra-t-elle la première licorne québécoise?

22/10/2014 | Julien Brault

La start-up montréalaise LightSpeed a annoncé ce matin l'acquisition d'une concurrente belge.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Procter & Gamble, ou ce qu'il faut Ă©viter de faire de son portefeuille

24/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Hier matin, le géant Procter & Gamble a annoncé qu’il comptait se séparer de sa ...

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face Ă  leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-SĂ©lect.