Réputation: les Québécois ont le pardon difficile


Édition du 25 Mars 2017

Les Québécois ont la mémoire longue. Et le pardon... disons, difficile. Ils peuvent aimer une entreprise pendant des années, l'aduler même. Et puis, à la moindre incartade, tout fout le camp. C'est le désaveu quasi immédiat. Et, bien souvent, pour longtemps.


Parlez-en aux dirigeants d'Air Miles, encore loin, très loin d'être sortis de l'auberge après le cafouillage monstre qui aura marqué les changements à sa politique d'échange de points. Ou encore à ceux de Volkswagen, ou de SNC-Lavalin, toujours parmi les sociétés les plus mal aimées, aux côtés des Bell et Enbridge.


C'est ainsi. Peu importe le faux pas d'une société et les efforts déployés à sa réparation, les Québécois lui en tiendront rigueur, explique Christian Bourque, vice-président recherche et associé principal de Léger. Comme si, toujours ancrés dans l'héritage judéo- chrétien, avant de consentir le moindre pardon, les Québécois ne pouvaient s'empêcher de la sanctionner, de lui faire la leçon en quelque sorte.

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Un premier excédent commercial pour le Canada en plus d'un an

05/10/2018 | AFP

Cette amélioration de la balance commerciale a surpris les économistes qui s’attendaient à un déficit de 500M$.

Le Canada exclut les États-Unis d'un sommet sur l'OMC

La meilleure manière d'entamer la discussion c'est avec «des personnes partageants les mêmes idées» selon Jim Carr.

À la une

10 choses à savoir mercredi

La mari, payante pour Shopify. Avez-vous subi une fraude par soutien technique? Des Rolls-Royce autonomes... sur l'eau!

Ça y est: le cannabis récréatif est désormais légal au Canada

Le Canada devient le seul pays du G7 où la substance est légale partout sur son territoire.

La SQDC dévoile une première boutique

16/10/2018 | AFP

« Ce sont vraiment des prix qui sont là pour faire compétition au marché noir, » a rappelé Jean-François Bergeron.