Noël: Comment Postes Canada compte livrer la marchandise

Publié le 09/12/2012 à 13:58, mis à jour le 09/12/2012 à 14:24

Noël: Comment Postes Canada compte livrer la marchandise

Publié le 09/12/2012 à 13:58, mis à jour le 09/12/2012 à 14:24

Par La Presse Canadienne

Postes Canada met les bouchées doubles pour assurer la livraison des colis pour le 25 décembre. Photo: Postes Canada

Si vous pensez que la semaine prochaine est le moment idéal pour finalement mettre vos cartes de Noël à la poste ou acheter des cadeaux en ligne, vous n'êtes pas seul.


Postes Canada prévoit que jeudi sera sa journée la plus occupée de l'année, tandis que FedEx fait la même prédiction, mais pour le lundi suivant.


La société d'État estime qu'elle livrera environ un milliard de cartes, lettres et paquets durant le temps des fêtes. Quelque 9 millions kg de courrier en provenance de l'étranger seront aussi transmis par Postes Canada.


24 sur 24


Au nord-ouest de Toronto se trouve le plus important centre de traitement de colis de Postes Canada, où les employés travaillent 24 h sur 24 pour gérer le flot ininterrompu de paquets de Noël.


Selon Randy Carroll, son directeur des opérations, le centre traite environ 550 000 articles par jour à cette période-ci de l'année et ce nombre passera probablement à 700 000 ou plus à mesure que le 25 décembre se rapprochera.


Livrer à temps pour le 25


M. Carroll a ajouté que, si le gros des envois de Noël submergera le système la semaine prochaine, il y en aura encore plus la semaine suivante tandis que les clients se tourneront vers Xpresspost et le service de courrier prioritaire.


Il a précisé que l'objectif de Postes Canada était que chaque colis soit livré et placé sous le sapin à temps pour le 25 décembre.


Randy Carroll a affirmé que le temps des Fêtes figurait parmi les périodes les plus occupées de l'année pour Postes Canada, notant que le Black Friday et le Cyber lundi avaient toutefois été très populaires en 2012.


«Nous avons enregistré des nombres record pour cette semaine-là et nous nous attendons à ce que cela continue jusqu'à Noël. Un autre moment important pour nous, ce sont les ventes du Boxing Day, où un grand volume de produits transite par nos installations», a-t-il expliqué.


Surveiller les soldes pour prévoir les volumes


L'impact grandissant du commerce en ligne et d'autres ventes au détail est si fort que Postes Canada a même pris l'habitude de surveiller les soldes et les promotions afin d'être prête à traiter le déluge de paquets provoqué par ce genre d'événement.


 «Nous observons une hausse du côté du commerce électronique et nous surveillons même les médias pour voir où il y a des ventes afin d'ajuster notre plan pour le jour suivant. Parce que nous savons que, lorsqu'il y a des ventes, nous avons plus de courrier», a conclu M. Carroll.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Investir: le mystère Amazon

Mis à jour le 28/07/2015 | Jean Gagnon

Il est no 1 du commerce en ligne, croît vite et gagne des parts de marché. Pourquoi plusieurs gestionnaires l'évitent?

Le commerce mondial ne viendra pas à la rescousse des ressources

BLOGUE. Le commerce mondial chute le plus depuis 2009. Le rebond prévu ne viendra pas raviver les ressources canadiennes

OPINION 10 choses à savoir mardi
21/07/2015 | Yannick Clerouin et Julien Abadie
10 choses à savoir mardi
30/06/2015 | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin
Stratégie maritime: 9G$ d'investissements d'ici 2030
Mis à jour le 29/06/2015 | François Normand
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Whole Foods Market - tous les scandales ne sont pas égaux

31/07/2015 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Avez-vous entendu parler du scandale dont fait présentement l’objet la chaîne ...

Bourse: les tops et les flops québécois de juillet

31/07/2015 | Julien Abadie

Retrouvez les tops et les flops des grands titres québécois au mois de juillet (capitalisation ...

GoTroo.com veut vous transformer en dragon

31/07/2015 | Matthieu Charest

La plateforme, qui compte dans ses rangs l'entrepreneur en série Benoît L'Archevêque, veut révolutionner le financement.