Ne " défolklorisez " pas la canette de sirop d'érable ! - Frédéric Metz, designer

Publié le 26/03/2011 à 00:00, mis à jour le 05/04/2011 à 12:01

Ne " défolklorisez " pas la canette de sirop d'érable ! - Frédéric Metz, designer

Publié le 26/03/2011 à 00:00, mis à jour le 05/04/2011 à 12:01

Par Diane Bérard

La canette de sirop d'érable a une image très folklorique. Faut-il lui donner une apparence plus actuelle ?


Pas du tout ! Elle doit demeurer telle quelle. Non parce qu'elle est belle, ce serait plutôt le contraire... Mais, cette canette a atteint une valeur de symbole. Le dessin maladroit de cabane à sucre qui l'habille la rend sympathique et, du coup, il devient efficace. La canette de sirop d'érable a atteint une notoriété, au même titre que le logo de General Electric ou de Chrysler. C'est très québécois de " jeter le passé ". Nous ne somme pas conservateurs - au sens non politique du terme, s'entend. Voyez comment Montréal a assassiné ses " greasy spoons ", ces mini-restaurants avec tabourets en métal, alors que Toronto a eu l'intelligence de les conserver. Laissons le temps choisir ce qui mérite d'être conservé au lieu de décider à sa place.


Doit-on permettre des formes de contenants de sirop d'érable qui soient dissidentes ?


C'est déjà fait, pour le meilleur et pour le pire. Commençons par le pire : ces bouteilles de verre en forme de feuille d'érable vendues dans les magasins de souvenirs du Vieux-Montréal et dans les boutiques hors taxe. Voilà ce que les touristes rapportent dans leurs bagages ! Un exemple du meilleur, maintenant : le contenant cylindrique transparent de " Tirez ", la tire au cidre de glace de la boutique Point G. Si on désire " défolkloriser " un produit, il faut oser jusqu'au bout. On ne remplace pas une imagerie forte par une autre semi-achevée.


Gap a voulu changer son logo, mais elle s'est rétractée devant la levée de boucliers sur Internet. L'image des entreprises est-elle désormais prisonnière du regard des internautes ?


Tout à fait. Nous vivions déjà dans une société d'attachement aux marques. Ajoutez à cela les réactions instantanées que permettent les médias sociaux et vous avez le " cas Gap ". Au moindre changement, soyez prêts à vivre avec les réactions. Voici ce qui se passera si les acériculteurs se mettent en tête de modifier le design de la canette de sirop d'érable : les designers s'exclameront " enfin, il était temps ! ", alors que le reste de la population questionnera " Pourquoi ? Je l'aimais bien, moi, cette canette. "


CV


Nom : Frédéric Metz


Âge : 66 ans


Fonction : Professeur associé à l'école du design graphique de l'UQAM et chroniqueur à Bazzo.tv

Sur le même sujet

Un premier produit certifié AgroBoreal au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Édition du 13 Décembre 2014 | Valérie Lesage

Dans une industrie dominée par les géants Agropur et Parmalat, il faut jouer la carte de la différence pour ...

Investissement thématique: les protéines

Mis à jour le 03/11/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'investissement thématique propose une façon alternative de construire un portefeuille de placement.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Startup Weekend Trois-Rivières démontre que les régions ont soif de start-ups

Il y a 57 minutes | Julien Brault

BLOGUE. Ils étaient quelque 65 participants à présenter 10 projets de start-ups dimanche soir.

À surveiller: TVA, Bombardier et Aimia

Que faire avec les titres de TVA, Bombardier et Aimia? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de ...

Les brèves techno de la semaine

Des nouvelles d'Alithya, de Wanted Technologies, de Genius Solutions, de Tecsys et des Prix jeune entrepreneur BDC.