Marketing : les clients rancuniers face à l’utilisation des données personnelles

Publié le 03/07/2012 à 07:43, mis à jour le 09/07/2012 à 11:52

Marketing : les clients rancuniers face à l’utilisation des données personnelles

Publié le 03/07/2012 à 07:43, mis à jour le 09/07/2012 à 11:52

Par Mathieu Lavallée

[Photo : Bloomberg]

Les Canadiens se montrent assez rancuniers face à l’utilisation faite de leurs renseignements personnels par une entreprise. Surtout lorsque ces données ne sont pas utilisées.


Un récent sondage réalisé ce printemps par SAS-Léger Marketing indique que la grande majorité des résidants du pays (73 %) s’attend à recevoir des offres et aubaines adaptées ou personnalisées lorsqu’ils communiquent leur âge, leur adresse électronique, leurs revenus ou même leur date de naissance.


D’ailleurs, laisser passer cette occasion ne pardonne pas auprès des compagnies. La moitié des 1 511 répondants a affirmé avoir cessé de faire affaire avec une entreprise à la suite d’une mauvaise expérience de marketing. Ici, les hommes (55 %) sont plus rancuniers que les femmes (45 %).


« Les Canadiens s'attendent à ce que les organisations aient un discours pertinent pour eux. C'est du donnant donnant. Si je vous donne des informations clés personnelles, utilisez-les pour m'envoyer des offres qui m'intéressent, et ce, de façon conséquente », souligne Lori Bieda, directrice intelligence client chez SAS Amériques.


En ne le faisant pas, les entreprises se retrouvent à perdre le privilège de gagner un client et se retrouvent avec les pourriels. Un client qu’on n’a pu fidéliser ainsi devient un investissement perdu, ajoute-t-elle.


« Analyser les habitudes d’achat des clients et faire des offres promotionnelles adaptées à leurs besoins constitue le meilleur moyen d’accroître la fidélité des clients », plaide M. Bieda.


Seulement 37 % des répondants qui ont transmis des renseignements personnels indiquent qu'ils ont eu droit à du matériel de marketing plus personnalisé en retour, indique le sondage. Aussi, les deux tiers d’entre eux disent remarquer lorsqu’une entreprise fait des recherches et adapte son marketing en fonction de leurs besoins.


Soixante pour cent des répondants affirment qu'ils aimeraient recevoir du matériel promotionnel plus personnalisé et la moitié indiquent qu'ils sont plus susceptibles d'acheter d'une entreprise qui adapte son matériel publicitaire. De plus, 46 % soutiennent qu'ils seraient prêts à fournir davantage de renseignements personnels en échange d'offres plus personnalisées.


Le courriel reste la façon préférée par les clients pour les communications avec les entreprises (73 %). Les médias sociaux ont été privilégiés par 13 % des répondants, mais 25 % de ceux âgés de 18 à 25 ans.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Canac investit 37M$ à Drummondville

11/12/2014 | Valérie Lesage

Le quincailler Canac investit 37 M$ dans un centre de distribution à Drummondville.

Le Château: le rouge foncé domine encore ses résultats

08/12/2014 | Yannick Clérouin

La perte du détaillant montréalais a plus que doublé au troisième trimestre, tandis que les ventes chutent.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Économie du partage: n'achetez plus, louez!

16:54 | Fanny Bourel

Pour acheter un produit que vous utilisez occasionnellement alors que vous pouvez le louez à une fraction du prix?

Bourse: Wall Street atteint de nouveaux records

MISE À JOUR. Wall Street en hausse pour une quatrième journée.

Uni-Sélect remet graduellement le pied sur l'accélérateur

Édition du 20 Décembre 2014 | Dominique Beauchamp

Exclusif. Notre entrevue éditoriale avec Richard Roy, le pdg d'Uni-Sélect.