Logistique : se démarquer en se passant d'intermédiaire


Édition du 20 Février 2016

Comment parvenir à se distinguer dans un univers régi de plus en plus par les impératifs du commerce électronique ? Étonnamment, en reprenant le contrôle de ses activités de logistique !


Après des années d'analyses, c'est la difficile décision qu'a prise Meubles South Shore, de Sainte-Croix de Lotbinière, sur la rive sud de Québec. Une décision d'autant plus importante pour l'entreprise de 900 employés qu'elle s'inscrit à contre-courant des tendances actuelles de l'industrie. Dans le commerce du détail et l'industrie manufacturière en général, c'est une pratique courante depuis quelques années que de confier en sous-traitance la responsabilité des activités de logistique, de gestion des commandes et de distribution des articles vendus au moyen du Web.


Pour Sylvain Toutant, président de David's Tea, comme pour Marc DeSerres, président de la chaîne de magasins de produits artistiques du même nom, le service de logistique est une spécialité à part entière qui mérite d'être confiée à des spécialistes. À chacun son métier, ont-ils en somme indiqué à l'occasion d'une conférence sur le commerce électronique, organisée par le Groupe Les Affaires.


Peut-être bien. Mais pour Meubles South Shore, un des plus importants manufacturiers de meubles prêts à assembler en Amérique du Nord, le rapatriement des services de logistique est devenu la pierre angulaire d'une stratégie par laquelle il espère se démarquer de la concurrence (Sauder, Dorel, etc.) de façon importante.


La suite de cet article est réservée aux abonnés


Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

La Russie créée un nouveau poids lourd du e-commerce avec Alibaba

11/09/2018 | AFP

Cette nouvelle société s’appellera « AliExpress Russie » et sera détenue à 48 % par Alibaba.

Le charme nouveau des entrepôts: le commerce en ligne bouleverse l'immobilier

04/09/2018 | AFP

«Le commerce en ligne demande des bâtiments plus modernes qu'il va falloir construire.»

À la une

Volte-face: Couche-Tard produira un premier rapport de développement durable

BLOGUE. À la veille de l'assemblée annuelle, Couche-Tard s'assouplit sur le vote consultatif et la reddition de comptes.

Couche-Tard refuse qu'on lui impose sa responsabilté sociale

30/08/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Des actionnaires exigent que Couche-Tard divulgue mieux ses enjeux sociaux et environnementaux. Elle refuse.

À surveiller: Uni-Sélect, Osisko et Alibaba

Que faire avec les titres d'Uni-Sélect, Osisko et Alibaba?