Les entreprises québécoises investissent lentement le réseau social Twitter

Publié le 01/03/2011 à 18:51, mis à jour le 01/03/2011 à 18:54

Les entreprises québécoises investissent lentement le réseau social Twitter

Publié le 01/03/2011 à 18:51, mis à jour le 01/03/2011 à 18:54

Par La Presse Canadienne

Les entreprises québécoises en sont encore à leurs premiers balbutiements dans l'univers des médias sociaux, et c'est encore plus vrai quand il s'agit du site de microblogage Twitter. Mais tôt ou tard, elles devront s'y mettre, estiment des spécialistes.


« Ça commence. Il y a un gros questionnement là-dessus actuellement. On sent qu'il y a un intérêt », constate Bruno Guglielminetti, directeur de la communication numérique au cabinet de relations publiques National.


Les entreprises d'ici qui possèdent un compte Twitter et qui l'animent sont encore peu nombreuses. Et certaines de celles qui en ont un ne gazouillent pour l'instant qu'en anglais.


C'est notamment le cas de la papetière Domtar, du fabricant de jouets Mega Brands et de Cascades.


Pour sa part, le Cirque du Soleil ne gazouille que très rarement en français: il ne l'a fait que quatre fois au cours de la dernière année.


« On fait des commentaires en français lorsque le public que nous visons se trouve sur un territoire francophone », explique une porte-parole du Cirque, Chantal Côté, en soulignant qu'à peine trois pour cent des abonnés à la page Facebook de l'entreprise sont francophones.


Bombardier Aéronautique, a commencé à gazouiller en français la semaine dernière. Sa société mère, Bombardier tweetait déjà, de temps à autre, dans la langue maternelle de son fondateur.


À suivre dans cette section

Sur le même sujet

François Blais succédera à Yves Bolduc au poste de ministre de l'Éducation

Le nouveau ministre de l'Éducation cède son portefeuille de l'Emploi à Sam Hamad.

10 choses à savoir jeudi

26/02/2015 | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

Les entrepreneurs québécois plus optimistes, Bloomberg débarque au Canada et la ville Facebook prend forme.

OPINION Pdg québécois en TIC: l'humeur est à la croissance
Édition du 28 Février 2015 | René Vézina
Une embellie grâce aux exportations
Édition du 28 Février 2015 | Antoine Letellier et François Normand
Québec bashing: il faudra agir
Édition du 28 Février 2015 | Paul St-Pierre Plamondon
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

La rectitude politique qui coûte cher

BLOGUE. De nombreuses études démontrent la surperformance des sociétés détestées comme les fabricants de cigarettes

Banque du Canada: le taux directeur est maintenu

10:20

Les autorités monétaires ne sentent pas le besoin de stimuler davantage l'économie dans le contexte actuel.

À surveiller: Québecor, TransForce et Banque Scotia

Que faire avec les titres de Québecor, TransForce et Banque Scotia? Voici quelques recommandations.