60 secondes avec: James Foreman-Peck, de la Cardiff Business School


Édition du 14 Février 2015

Dans un article à paraître dans le Scottish Journal of Political Economy, vous soutenez que, malgré la position enviable de l'anglais dans le commerce international, les firmes anglophones n'en tirent aucun avantage dans leurs exportations. Pourquoi ?
Nous avons découvert que ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Exportations: l'IdQ suggère de regarder vers l'Afrique francophone

«Le Québec part avec une longueur d'avance grâce au français et l'absence de passé colonial.»

L’Arabie saoudite réduira ses exportations de pétrole en janvier de 10%

09/01/2019 | AFP

Une réduction supplémentaire de 100 000 bpj est prévue en février.

À la une

Bourse: Goldman Sachs et Bank of America dopent Wall Street

Mis à jour à 16:41 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les résultats des banques Goldman Sachs et Bank of America encouragent les investisseurs.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

07:03 | LesAffaires.com et AFP

«Le résultat du vote du Parlement britannique sur le Brexit était connu d'avance.»

Titres en action: Ford, Bank of America, Facebook...

Mis à jour à 07:22 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.