Le marketing fait défaut aux entreprises

Publié le 15/02/2012 à 18:16, mis à jour le 15/02/2012 à 18:16

Le marketing fait défaut aux entreprises

Publié le 15/02/2012 à 18:16, mis à jour le 15/02/2012 à 18:16

Par Pierre Théroux

Les entreprises ont d’importantes lacunes en matière de marketing et auraient intérêt à les combler si elles veulent accroître leur performance sur les marchés.


« On demande aux entreprises de développer de nouveaux marchés, mais elles sont sous-développées en matière de marketing et de commercialisation », dit Philippe Dancause, associé du Groupe Dancause, une firme-conseil spécialisée en marketing.


Une étude réalisée auprès de 140 entreprises de la région de Québec par le Groupe Dancause, en collaboration avec l’organisme Québec International, indique que seulement 52 % d’entre elles ont un département de ventes ou de marketing. De plus, la très grande majorité voit le marketing seulement comme un outil de mise en marché de produits ou de services.


Pourtant, « l’activité marketing est beaucoup plus large et doit même être considérée bien avant la commercialisation d’un produit », affirme M. Dancause.


Selon M. Dancause, le marketing permet d’avoir une vision plus claire de son environnement d’affaires et des opportunités qui peuvent se présenter à l’entreprise.


« Des activités de marketing bien menées permettent de mieux connaître les besoins des clients pour leur proposer des produits et des services qui répondent à leurs attentes ».


Autre constat de l’étude : 35 % des entreprises ne font pratiquement jamais de suivi de leur performance marketing, tandis que 21 % des entreprises n’ont pas de budget spécifiquement dédié au marketing.


 

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Immobilier: la SCHL note des risques de surévaluation à Montréal et à Québec

14:18 |

Le risque de surévaluation des marchés immobiliers est «particuliÚrement manifeste» à Montréal et Québec, note la SCHL.

Cliffs met sa menace à exécution et ferme sa mine du lac Bloom, prÚs de Fermont

Cliffs Natural Resources ferme sa mine de fer du lac Bloom, prĂšs de Fermont, oĂč travaillent plus de 500 personnes.

Une clause du Buy America demandée au Canada

L'Alaska demande le Buy America pour la réfection d'un terminal maritime qu'elle loue en Colombie-Britannique.