Du yoga et du jogging pour Mountain Equipment Co-op

Publié le 06/03/2012 à 15:51, mis à jour le 07/03/2012 à 08:00

Du yoga et du jogging pour Mountain Equipment Co-op

Publié le 06/03/2012 à 15:51, mis à jour le 07/03/2012 à 08:00

Par Thomas Cottendin

Un magasin Moutain Equipment Co-op. Photo : MEC

Le chef de file canadien des détaillants de vêtements pour le plein air, Mountain Equipment Co-op (MEC), se lance dans les marché du Yoga et de la course à pied.


« Nos clients font peut être de l’escalade ou du vélo de montagne les fins de semaine. Mais ils s’entrainent également à la course à pied et au yoga durant la semaine pour rester en forme », déclare David Labistour, chef de la direction de MEC.


MEC ne cache pas son ambition sur ces nouveaux créneaux. « Nous voulons être les chefs de file sur ces secteurs, comme nous le sommes pour le plein air », fait valoir Francois-Xavier Delemotte, directeur marketing de MEC.


La coopérative débute sa troisième saison dans le vélo, mais cette année, l’emphase sera mise sur le vélo de route avec des modèles en carbonne. MEC continuera de développer ses propres modèles de vélos mais s’appuiera dorénavant sur l’image des marques de vélo de montagne Ghost et de route Castelli dont les vélos seront vendus dans les magasins MEC.

Sur le même sujet

Comment attirer l'attention d'autrui à son insu?

27/10/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Pssttt, j'ai un secret pour vous… Un secret bien gardé. Un vrai secret, parce que personne ne le connaît.

Vérifier la satisfaction de sa clientèle en temps réel? C'est possible!

Édition du 18 Octobre 2014 | Dominique Froment

Vous venez de conclure une affaire avec un client ? En moins de 48 heures, vous saurez ce qu'il en pense, et pas ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le meilleur véhicule pour s'enrichir à long terme

Mis à jour le 31/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Ce n’est pas parce que le marché boursier fracasse des records qu’il est nécessairement cher.

Les bienfaits d’un portefeuille nord-américain

BLOGUE. Pour réduire le risque et bonifier le rendement, une solution consiste à bâtir un portefeuille nord-américain.

Les gentils Américains

Les Américains sont en général affables, mais le système fiscal du pays de l'Oncle Sam est envahissant.