Combien vaut la marque d'Apple?

Publié le 12/10/2011 à 14:34, mis à jour le 12/10/2011 à 16:55

Combien vaut la marque d'Apple?

Publié le 12/10/2011 à 14:34, mis à jour le 12/10/2011 à 16:55

Par lesaffaires.com

Photo : Bloomberg

La marque d’Apple serait celle qui a le plus de valeur, selon une étude de l’European Brand Institute, une institution à Vienne qui évalue la valeur des actifs incorporels tels les marques et les brevets. La pomme d’Apple vaudrait l’équivalent de 69,7 milliards d’euros, soit 97,58 milliards de dollars canadiens.


Coca-Cola occupe le deuxième rang d’un palmarès de 100 sociétés provenant de 24 pays. La célèbre marque une valeur estimée à 55 milliards d’euros, soit 77 milliards de dollars canadiens.


Les marques du secteur technologique sont en tête du peloton. À l’exception de Coca-Cola, le secteur accapare le top 5. Microsoft, au troisième rang, devance Google, au quatrième rang. IBM, pour sa part, est au cinquième rang.


Aucune société canadienne n’est présente. Les marques américaines auraient une valeur deux fois plus élevée en moyenne que les sociétés européennes. Il faut se rendre au douzième rang pour voir une société internationale Telco (Chine). La marque Louis Vuitton est la première société européenne (France), au quinzième rang.


 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

«Nous sommes le morceau manquant de la pomme d'Apple»

Édition du 20 Décembre 2014 | Daphnée Hacker-B.

La vitrine du détail — iPhone et iPad brisés dans les mains, étudiants et hommes d’affaires s’agglutinent...

Canada: la justice ordonne à Apple de lui remettre 3 ans d'archives

17/12/2014 | AFP

Un tribunal a ordonné à Apple Canada de remettre trois ans de communications au Bureau de la concurrence.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Hausse des tarifs des CPE: pas de solutions fiscales miracles, mais ...

Voici quelques solutions fiscales pour atténuer l’impact de la hausse des frais de garde décrétée par Québec.

Poutine joue à la roulette russe

ANALYSE. La politique étrangère de Vladimir Poutine risque de plonger la Russie dans une longue crise économique.

Donner, ça se calcule

Édition de Novembre 2014 | Dominique Froment

Les dons spontanés, c'est bon pour le moral, mais ce n'est pas la meilleure façon de soutenir une ...