Top 5 des entreprises les plus admirées des Québécois

Publié le 30/03/2018 à 06:00

Top 5 des entreprises les plus admirées des Québécois

Publié le 30/03/2018 à 06:00

Voici le classement que le dernier sondage de Léger sur la réputation d’entreprises permet. Une enquête* réalisée, cette année encore, en collaboration avec le Cabinet de relations publiques National.


«Le taux d'appréciation des entreprises a toujours fluctué, mais jamais à une telle vitesse et avec une telle force, soutient Doris Juergens, associée et vice-présidente nationale de National. À cause des plateformes sociales, la moindre erreur est amplifiée. Tant dans son rayonnement, que dans sa durée, accroissant d'autant le risque qu'une crise devienne vite hors de contrôle.»



Avec l'immense popularité des réseaux sociaux, nulle entreprise n'est aujourd'hui à l'abri des foudres du tribunal populaire. Le moindre geste, la moindre décision, le moindre faux pas a le potentiel de se transformer en crise majeure.


«C'est comme si les entreprises vivaient maintenant dans un état permanent de crise imminente», résume Christian Bourque, vice-président et associé de la firme de sondage Léger.


 


*Méthodologie



Les résultats de l'enquête Réputation de Léger s'appuient sur un sondage électronique mené auprès de 13 655 répondants adultes, du 19 décembre 2017 au 30 janvier 2018. Léger a mesuré la réputation de 304 entreprises. Pour limiter la durée de réponse au questionnaire, le nombre d'entreprises a été scindé en 13 blocs, de telle sorte que chaque entreprise a été évaluée par 1 000 répondants.



L'indice de réputation de chacune des entreprises provient du calcul de la différence entre le pourcentage de bonnes opinions et le pourcentage de mauvaises opinions  (% de bonnes opinions - % de mauvaises opinions = indice de réputation). Ainsi, une société connue et aimée de tous obtiendrait un score de 100. Par contre, si 15 % des répondants n'aiment pas une société, qui est par ailleurs appréciée par 60 % des interviewées, elle se verrait attribuer un indice de 45 (60 - 15 = 45).



Les résultats obtenus ont été pondérés (sexe, âge, région, scolarité, langue maternelle) afin de rendre l'échantillon représentatif de l'ensemble de la population adulte du Québec. Un échantillon probabiliste de cette taille aurait une marge d'erreur de plus ou moins 3,1 %, dans 19 cas sur 20. 


 


Lire aussi: Palmarès de la réputation: sale époque pour commettre un faux pas

À suivre dans cette section


image

eCommerce B2B

Mardi 29 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

À la une

Il pleut de l'argent sur les développeurs blockchain

Il y a 48 minutes | François Remy

BLOGUE. C'est la chasse aux talents dans la jungle des technologies décentralisées, avec la grosse artillerie salariale.

Joëlle Pineau: «les machines doivent prendre des décisions»

En direct de C2 Montréal, la directrice du labo Facebook en IA évoque ses travaux sur de nouvelles applications.

C2 Montréal: l'atelier où j'ai cocréé une course ultra en Haïti

BLOGUE. Comment j'ai appliqué le design thinking à l'humanitaire, aux côtés du comédien Patrick Hivon.