30 secondes pour gérer votre réputation numérique

Publié le 08/03/2011 à 18:29

30 secondes pour gérer votre réputation numérique

Publié le 08/03/2011 à 18:29

Vous êtes à 30 secondes de savoir ce que vos clients disent de vous sur Internet et dans les médias sociaux.


« Rien n'est plus simple que de suivre les commentaires que vos clients et partenaires laissent sur vous et votre organisation sur la toile numérique. C'est aussi facile que d'activer la fonction Google Alert. En y inscrivant votre nom et celui de votre entreprise, vous êtes averti, presque en temps réel, à chaque fois que ces informations sont croisées sur Google qui est le moteur de recherche le plus puissant et le plus efficace », explique Simon Lamarche, associé chez la firme Adviso Conseil.


« C'est la première étape et aussi la plus importante pour recueillir les commentaires positifs et négatifs qui sont laissés sur vous sur le net. C'est également un outil pour éviter les problèmes, voire les crises. Si vous recevez une alerte sur un événement négatif qui touche un homonyme, vous pouvez avertir vos clients et votre réseau que vous n'êtes pas cette personne et que vous n'avez rien à vous reprocher », souligne M. Lamarche.


Certains logiciels tels SM2 et Radian 6 permettent une recherche plus poussée des mentions faites dans les médias sociaux. Ces outils permettent également de vous comparer avec vos concurrents dans l'univers des médias sociaux, d'évaluer la perception de votre marque et l'efficacité de vos programmes de marketing et communication sur Twitter ou encore Facebook.


Sur le même sujet

10 choses à savoir vendredi

Mis à jour le 27/03/2015 | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

Un Tim à Paris, la Caisse aime SNC, un vote pour Bombardier, un don géant du PDG d'Apple et un drone Facebook.

Facebook veut renforcer sa messagerie Messenger

25/03/2015 | AFP

Facebook Messenger revendique 600 millions d'utilisateurs, et le réseau social entend encore muscler son service.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Jacques Daoust veut que Manac reste québécoise

Jacques Daoust souhaite que l'entreprise beauceronne Manac demeure sous contrôle québécois.

Garderies: des CPE vont couper des repas aux enfants

31/03/2015

En raison des nouvelles compressions imposées par Québec, les services aux enfants seront touchés directement.

Et si le gouvernement gérait comme le fait 3G Capital…

31/03/2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. Il y a de quoi inspirer nos gouvernements dans le mode de gestion du groupe 3G Capital, partenaire de Buffett