30 secondes pour gérer votre réputation numérique

Publié le 08/03/2011 à 18:29

30 secondes pour gérer votre réputation numérique

Publié le 08/03/2011 à 18:29

Vous êtes à 30 secondes de savoir ce que vos clients disent de vous sur Internet et dans les médias sociaux.


« Rien n'est plus simple que de suivre les commentaires que vos clients et partenaires laissent sur vous et votre organisation sur la toile numérique. C'est aussi facile que d'activer la fonction Google Alert. En y inscrivant votre nom et celui de votre entreprise, vous êtes averti, presque en temps réel, à chaque fois que ces informations sont croisées sur Google qui est le moteur de recherche le plus puissant et le plus efficace », explique Simon Lamarche, associé chez la firme Adviso Conseil.


« C'est la première étape et aussi la plus importante pour recueillir les commentaires positifs et négatifs qui sont laissés sur vous sur le net. C'est également un outil pour éviter les problèmes, voire les crises. Si vous recevez une alerte sur un événement négatif qui touche un homonyme, vous pouvez avertir vos clients et votre réseau que vous n'êtes pas cette personne et que vous n'avez rien à vous reprocher », souligne M. Lamarche.


Certains logiciels tels SM2 et Radian 6 permettent une recherche plus poussée des mentions faites dans les médias sociaux. Ces outils permettent également de vous comparer avec vos concurrents dans l'univers des médias sociaux, d'évaluer la perception de votre marque et l'efficacité de vos programmes de marketing et communication sur Twitter ou encore Facebook.


Sur le même sujet

Le journal Facebook, une perspective peu réjouissante pour la presse

12:54 | AFP

L'ambition de Facebook de devenir un journal d'informations personnalisé risque de pénaliser les médias traditionnels.

Le CH deviendra-t-il une marque mondiale?

Édition du 22 Novembre 2014 | Martine Turenne

Annoncé en grande pompe le mois dernier, le nouveau programme de fidélité du CH, le Club 1909, ne manque pas ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Cliffs met sa menace à exécution et ferme sa mine du lac Bloom, près de Fermont

Cliffs Natural Resources ferme sa mine de fer du lac Bloom, près de Fermont, où travaillent plus de 500 personnes.

Une clause du Buy America demandée au Canada

L'Alaska demande le Buy America pour la réfection d'un terminal maritime qu'elle loue en Colombie-Britannique.

Le lien entre les prix de l'immobilier et de l'essence

BLOGUE. La comparaison entre les prix des résidences unifamiliales et de l'essence est frappante.