L'assureur La Capitale voit d'un mauvais oeil Via Capitale

Publié le 08/03/2011 à 15:45, mis à jour le 08/03/2011 à 17:40

L'assureur La Capitale voit d'un mauvais oeil Via Capitale

Publié le 08/03/2011 à 15:45, mis à jour le 08/03/2011 à 17:40

Par La Presse Canadienne

Le président et chef de la direction de Via Capitale, Nicolas Ayotte. Photo : Via Capitale

L'assureur Capitale groupe financier voit d'un mauvais oeil la nouvelle appellation de son ancienne filiale de courtage immobilier, qu'elle a vendue en 2007 au propriétaire de la bannière Royal LePage, le géant torontois Brookfield (TSX:BAM.A).


Lundi, le Réseau immobilier La Capitale a annoncé qu'il se rebaptisait Via Capitale. Le président et chef de la direction de La Capitale groupe financier, René Rouleau, n'a pas apprécié.


En vertu d'une entente conclue lors de la vente à Brookfield, le Réseau immobilier pouvait continuer d'utiliser le nom La Capitale jusqu'à l'automne 2012, après quoi il devait le changer. Le courtier a décidé de ne pas attendre au dernier moment et d'agir dès maintenant.


Or, La Capitale groupe financier trouve que Via Capitale ressemble un peu trop à son propre nom, une situation "qui sème la confusion", a déploré mardi M. Rouleau au cours d'une entrevue à Montréal.


Le dirigeant se demande même si Via Capitale n'a pas fait exprès de conserver un nom qui ressemble à celui de l'assureur de façon à profiter de la grande notoriété de celui-ci.


"Ils veulent être associés à La Capitale parce que ça les sert bien", a-t-il avancé.


Le président et chef de la direction de Via Capitale, Nicolas Ayotte, a assuré qu'il n'en était rien.


"Notre intention était tout autre, a-t-il soutenu au cours d'un entretien téléphonique. Ce qu'on voulait faire, c'était vraiment avoir notre propre identité. (...) Les consommateurs nous engagent vraiment via nos courtiers, d'où le choix du mot 'via'."


Les consommateurs "différencient le monde de l'assurance avec celui de l'immobilier", a-t-il estimé.


M. Ayotte a en outre précisé que La Capitale avait approuvé le changement de nom. "Ç'a bien été lorsqu'on a eu nos discussions avec eux", a-t-il affirmé.


Pour l'instant, La Capitale groupe financier n'entend pas intenter une poursuite judiciaire contre Via Capitale à ce sujet, préférant recourir à la méthode douce _ la persuasion.


"Ce n'est pas notre nature, ce n'est pas notre philosophie, a dit René Rouleau. On n'est pas comme ça. On va être encore plus fins avec eux autres."


Sur le même sujet

Le Palais Montcalm métamorphosé pour les gens d'affaires

Édition du 25 Octobre 2014 | Valérie Lesage

À travailler entourés d'artistes, les gestionnaires du Palais Montcalm - Maison de la musique de Québec, ont eu la ...

Acheter son local au centre-ville

Édition du 25 Octobre 2014 | Claudine Hébert

Pourquoi louer votre local au centre-ville si vous pouvez l'acheter ? Depuis un mois, Développements HIP a entamé la ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bourse: la fusillade à Ottawa fait plonger les indices nord-américains

Mis à jour à 16:34

La fusillade à Ottawa a fait plonger les marchés boursiers de Toronto et de New York.

Le pétrole recule fortement, à son plus bas depuis juin 2012

15:46

Un bond plus important que prévu des stocks pétroliers américains plombe les titres du secteur à Toronto.

Lise Watier se lance dans la vodka

Après avoir connu le succès international dans les cosmétiques, Lise Watier lance la première vodka québécoise