Vous cherchez un partenaire d'affaires? Attention danger!

Publié le 17/07/2018 à 11:41

Vous cherchez un partenaire d'affaires? Attention danger!

Publié le 17/07/2018 à 11:41

Par Nicolas Duvernois

(Photo: 123rf.com)

BLOGUE INVITÉ. Dans la vie de presque tout entrepreneur, vient le jour où se trouver un partenaire devient inévitable. Que ce soit pour un besoin de financement, de compétences stratégiques ou afin de briser la solitude, s’associer à un nouveau partenaire est l’une des décisions les plus importantes qu’un entrepreneur puisse prendre.


Avant de se lancer, il est important de garder en tête que le cimetière des initiatives entrepreneuriales est malheureusement surpeuplé de disputes et mésententes entre partenaires.


J’ai d’ailleurs vécu un échec retentissant à mes débuts en affaires à la suite d’un partenariat qui s’est avéré très rapidement catastrophique. J’avais eu la brillante idée (vous comprendrez l’ironie) de me lancer dans l’univers de la restauration avec mes trois meilleurs amis… sans qu’aucun de nous n’ait la moindre expérience dans le domaine.


À peine quelques semaines plus tard, le bateau prenait l’eau! En affaires, nous parlons souvent de l’importance d’avoir des partenaires complémentaires, que les forces de l’un compensent les faiblesses de l’autre. À la place, nous étions quatre partenaires répétant les mêmes erreurs chacun notre tour.


Bien sûr, j’étais aussi responsable que mes trois acolytes, mais cette première expérience de partenariat m’a donné une belle leçon. J’ai alors compris l’importance de bien choisir avec qui il est souhaitable de se marier, pour le meilleur et pour le pire, en affaires!


Comment déterminer si un partenaire potentiel est le bon? Voici 3 conseils qui vous serviront de guide :


1- Faites vos recherches!


Le simple fait de chercher un partenaire veut logiquement dire que vous allez être au minimum deux à travailler pour la même cause. Toutefois, à peine l’encre du contrat séchée, certains peuvent «changer leur fusil d’épaule» et veulent prendre le contrôle de l’entreprise et gérer comme s’ils étaient seuls à bord, ce qui peut devenir un véritable cauchemar.


Afin de vous assurer que cette situation n’arrive pas, je vous conseille une convention d’actionnaires extrêmement bien ficelée. N’oubliez pas de prendre votre temps avant de signer quoi que ce soit. 


Je vous conseillerais même de faire une petite recherche en ligne sur la personne avec qui vous êtes sur le point de vous associer, pour vous renseigner sur son passé, ses accomplissements et ses compétences. Il est toujours bon de vérifier que le partenaire convoité ne traîne pas de «squelettes dans le placard»… Vous seriez surpris de tout ce qu’on peut apprendre sur un individu en quelques clics! 


2- Un partenaire… mais pourquoi?


Combien de fois ai-je parlé à des entrepreneurs qui cherchent un ou plusieurs partenaires sans savoir exactement ce dont ils ont besoin? Est-ce pour combler un manque de connaissances en gestion, en développement de marché? Cherchez-vous un partenaire silencieux ou actif? Est-ce pour un simple investissement? Il y a aujourd’hui autant de types de partenaires que de gins québécois (croyez moi… il en pleut!). Afin de trouver la perle rare, je vous conseille fortement de travailler un plan détaillé de vos réels besoins et ensuite d’en tirer vos conclusions.


3- Attention aux mirages


Malheureusement, dans bien des cas, nous cherchons un partenaire quand nous en avons grandement besoin, pas quand tout fonctionne parfaitement. Cet état d’esprit peut nuire à notre jugement. On se retrouve bien souvent dans une situation assez désespérée et croyons plus facilement aux paroles de sauveurs. «Je peux t’ouvrir le marché de la Chine», «je connais très bien le bras droit du premier ministre du Brésil»… Combien d’histoires d’horreur ai-je entendu d’entrepreneurs s’étant fait flouer par de véritables charlatans. Attention aux promesses et aux belles paroles. Sont-ils si puissants, ont-ils de si bons contacts? Donnez- leur d’abord un mandat afin de voir les résultats avant de signer quoi que ce soit.


Comme le disait si bien ma grand-mère, que leurs bottines suivent leurs babines!

À suivre dans cette section


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

À la une

La montée des inégalités est un (mauvais) choix de société (2)

20/10/2018 | François Normand

ANALYSE - Les entreprises doivent mieux partager la richesse, selon des patrons. C'est bien, mais il faut en faire plus.

C'est le temps de penser à votre planification de fin d'année

C'est le moment d'examiner vos finances et de profiter des possibilités de planification fiscale avant le 31 décembre.

Après les Panama papers, les banques françaises encore épinglées

19/10/2018 | AFP

Trois banques françaises sont à nouveau épinglées par des révélations de presse sur un scandale d'optimisation fiscale.