Start-ups, l'heure est venue

Publié le 12/07/2016 à 14:41

Start-ups, l'heure est venue

Publié le 12/07/2016 à 14:41

Par Matthieu Charest

[123RF]

À 16h30 ce soir, l’heure sera venue d’impressionner le public pour les six start-ups de la cohorte 2016 de l’accélérateur FounderFuel. Devant une foule qui devrait atteindre 1200 personnes au Théâtre Olympia à Montréal, les six entreprises devront convaincre. Démontrer leur irrésistible potentiel de croissance lors de ce «demo day».  


Parce que parmi les spectateurs, FounderFuel promet des investisseurs qui proviennent de tous les horizons. Silicon Valley, Toronto, Chicago, New York, Montréal, Boston, Chicago. Entre autres.


Mais déjà, les six start-ups sectionnées par l’accélérateur ont passé un premier test crucial. Celui d’être recruté parmi des centaines d’autres, des candidatures qui proviennent du monde entier.


Cette année, un objectif particulier: «choisir d’appuyer entreprises qui utilisent l’apprentissage de la machine, l’intelligence artificielle, afin de créer ou d’innover », explique-t-on du côté de FounderFuel. Peu importe le secteur d’activité.


Les six start-ups:


BenchSci


Accélérer le progrès des recherches biomédicales et décoder les publications scientifiques pour accélérer l'avancement des recherches biomédicales.


Fundmetric


Maximiser l'impact des donateurs en aidant les organismes de charité à transformer leurs donateurs occasionnels en des souscripteurs fréquents.


Guides


Créer, organiser, partager et faire évoluer l'information essentielle et développer l'intelligence collective de votre équipe par la publication sociale. 


Keatext


Analyser automatiquement les conversations des clients pour découvrir l'essence même d'une expérience client exceptionnelle.


MotorLeaf


Automatisation et intelligence en réseau pour l'agriculture urbaine.


Prollster


Augmenter la performance et la profitabilité en créant le contexte social nécessaire à l'éducation en ligne.


Une fois ce «demo day» passé, et des investissements recueillis au passage, les entreprises vont rencontrer un comité formé de FounderFuel et de BDC Capital. Certaines d’entre elles pourraient se voir offrir un prêt convertible de 150 000$.


Avant de présenter leurs projets, les start-ups sélectionnées par FounderFuel ont déjà eu accès à des investissements variant entre 50 000$ et 100 000$. En prime, un réseau de mentors et d’investisseurs les a accompagnés dans leur développement.

À suivre dans cette section


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

À la une

DavidsTea vendra maintenant ses thés en épicerie

Il y a 52 minutes | Martin Jolicoeur

Il s'agit d'un revirement de stratégie complet pour la montréalaise, inscrite au Nasdaq.

D-Box réduit sa perte nette au premier trimestre

Il y a 41 minutes | Denis Lalonde

D-Box a vu sa perte nette reculer à 229 000$ pour son 1er trimestre, grâce à une hausse de 17% de ses revenus.

Tinder: sulfureuses accusations et poursuite judiciaire

13:49 | AFP

Ils l'accusent d'avoir «manipulé» les informations financières pour les priver de milliards de dollars leur revenant.