Retec : le père des repulpables

Publié le 08/10/2010 à 14:01, mis à jour le 19/10/2010 à 11:14

Retec : le père des repulpables

Publié le 08/10/2010 à 14:01, mis à jour le 19/10/2010 à 11:14

Par Audrey Myrand-Langlois








François Dandeneault aime se comparer à Steve Jobs. Comme le créateur d’Apple, cet ancien directeur du développement chez Cascades est un passionné d’innovation, toujours en quête d’une nouvelle idée à développer. Fondée en 1995, son entreprise, Retec, de Granby, a mis au point une technologie révolutionnaire dans le traitement des cartons : le RF3, un procédé écologique qui rend les emballages alimentaires 100 % recyclables. Entrevue avec un passionné qui voit grand.


Visionnez l'entrevue maintenant.


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

eCommerce

Mardi 30 janvier


image

Financement PME

Mercredi 31 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

­Abigail ­Noble : augmenter les impacts sociaux des investissements

Édition du 23 Septembre 2017 | Diane Bérard

PERSONNALITÉ INTERNATIONALE. The ImPact se compose de familles d'entrepreneurs qui sont investisseurs d'impact.

«Je ne donne pas de leçons aux entreprises. Je crois en l'exemplarité.» - Jean-Paul Agon, PDG, Groupe l'Oréal

Édition du 26 Août 2017 | Diane Bérard

PERSONNALITÉ INTERNATIONALE. L'Oréal est reconnue comme une entreprise modèle à plusieurs égards. Nous avons ...

À la une

#cryptoveille fraude, casino, succès...

20/01/2018 | François Remy

BLOGUE. Des exclusivités sur les prochaines nouveautés du monde merveilleux des cryptomonnaies?

Cette élection pourrait affaiblir Donald Trump

20/01/2018 | François Normand

ANALYSE - «Trump a la cote d'approbation la plus basse de tout président moderne à ce stade de son mandat.»

Un melt-up? Cette analyse penche pour un bon vieux bull market

BLOGUE. L'accélération fait craindre une fièvre mais les entrailles du marché pointent vers un marché haussier classique