PME: le moral des entrepreneurs québécois à un sommet depuis 2013

Publié le 28/01/2016 à 06:34

PME: le moral des entrepreneurs québécois à un sommet depuis 2013

Publié le 28/01/2016 à 06:34

Photo: Shutterstock

La chute vertigineuse du dollar canadien et du prix du baril de pétrole ont fait péricliter la confiance des propriétaires de PME sur l'ensemble du Canada en janvier. À l'inverse, les entrepreneurs québécois ont conservé leur élan d'optimisme et leur niveau de confiance est le plus élevé depuis la fin de 2013.


L'indice du Baromètre des affaires de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) est tombé à 54,3 ce mois-ci pour l'ensemble du Canada, 10 points de moins que le niveau de croissance économique normal. Il s'agit du pire indice depuis la récession de 2008.


Au Québec, l'indice s'est établi à 61,2, ce qui fait que les entrepreneurs d'ici sont plus optimistes que dans l'ensemble du pays. Le renversement de tendance au cous de la dernière année est assez frappant.



Consultez le rapport complet


L'effet albertain


Simon Gaudreault, économiste principal à la FCEI, explique que l'Alberta, en pleine dégringolade à cause de l'effondrement du pétrole, entraîne le reste des provinces dans sa chute. De plus, ce mois-ci, les coûts liés au taux de change affectent 38% des entrepreneurs, un record.


L'indice varie normalement entre 65 et 70 lorsque l'économie réalise son plein potentiel de croissance.


À l'échelle des provinces, l'indice de confiance des propriétaires de PME a dégringolé de 26 points (!) en Alberta par rapport à janvier 2015, à 28,8 seulement. Il a fléchi à 58,4 en Ontario et il s'est redressé au Nouveau-Brunswick à 62,8. Cette disproportion de la chute de la confiance en Alberta impacte évidemment les résultats de l'ensemble du pays.


La FCEI signale que l'indice reste faible dans les secteurs des ressources naturelles et de la construction, mais il est vigoureux dans les secteurs des services professionnels, de l'information, des arts, de l'hébergement et de la restauration.


Les résultats de janvier 2016 s'appuient sur 712 réponses recueillies auprès d'un échantillon de membres de la FCEI. Les résultats sont exacts à plus ou moins 3,7 pour cent, 19 fois sur 20.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

16:11 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.