Les priorités de Selena Lu, nouvelle présidente de la JCCM

Publié le 05/06/2018 à 16:20

Les priorités de Selena Lu, nouvelle présidente de la JCCM

Publié le 05/06/2018 à 16:20

Par Denis Lalonde

Selena Lu est la nouvelle présidente de la JCCM. (Photo: courtoisie)

Selena Lu est la nouvelle présidente de la Jeune chambre de commerce de Montréal (JCCM).


Mme Lu, qui entrera en poste le 1er juillet prochain est avocate en droit commercial chez Lapointe Rosenstein Marchand Melançon. Elle a auparavant été présidente de l'Association des jeunes professionnels chinois et asiatiques. Elle a siégé à plusieurs CA, dont celui de la Caisse Desjardins De Lorimier-Villeray et de la Société du Jardin de Chine de Montréal.


La nouvelle dirigeante de la JCCM est présentement membre du conseil d'administration du Festival Mode & Design, du Musée national des beaux-arts du Québec et du Collège des administrateurs de sociétés. En 2016, Mme Lu a été finaliste dans la catégorie «Leadership au féminin» des Grands Prix de la relève d'affaires du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec.


«Les priorités que je veux mettre de l’avant sont l’entrepreneuriat, la place et le leadership des femmes en affaires, la persévérance scolaire, le développement durable et la rétention des employés qualifiés à Montréal», dit-elle.


À 34 ans, la maman d’une fille de six mois souhaite par exemple s’attaquer au fait que peu de dirigeantes puissent s’offrir un congé de maternité. «Les dirigeantes de PME de deux ou trois employés vont parfois se verser des dividendes plutôt qu’un salaire. Sans salaire, elles n’ont pas accès au Régime québécois d’assurance parentale (RQAP). Je trouve ça aberrant et si on pouvait changer ça, ce serait un gros pas en avant», explique-t-elle.


En plus de ses cinq priorités, Selena Lu veut que la JCCM demeure incontournable pour la relève en affaires. Elle dit vouloir encourager les membres à s’impliquer activement dans les événements de l’organisation: «Aller dans un cocktail et donner des cartes d’affaires, pour moi, ce n’est pas significatif. Pour avoir un impact, il faut donner de son temps. Quand on s’investit à 100% dans un projet, c’est à ce moment qu’on bâti un réseau qui a de la valeur et qu’on laisse notre marque», croit-elle.


Selena Lu succède à Nicolas Duvernois, qui part après un règne de 18 mois à la tête de l’organisation qui compte 1600 membres.

À suivre dans cette section


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Bourse: est-ce l'orage avant l'éclaircie?

BLOGUE. Un mois de décembre aussi affreux est historiquement de mauvais augure mais la Fed peut encore changer la donne

Comment les gilets jaunes pourraient changer la France

14/12/2018 | François Normand

ANALYSE - Les gilets jaunes sont le symptôme d'un malaise profond. Et cela va bien au-delà du pouvoir d'achat.

Bourse : les gagnants et perdants de la semaine

14/12/2018 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont le plus marqué la semaine? Facebook, Lululemon, Bombardier et... un producteur de mari.