Balnea sort du spa pour mousser sa croissance

Publié le 15/06/2017 à 10:49

Balnea sort du spa pour mousser sa croissance

Publié le 15/06/2017 à 10:49

Balnea [Photo: Jimmy Hamelin]

PME DE LA SEMAINE. Pour une entreprise qui vend de la détente et de la relaxation, Balnea est loin de se reposer.


D’ici les prochains mois, l’entreprise aura de nombreuses nouveautés à offrir à ses clients, dont le retour de l’Été des chefs, le lancement d’une gamme de soins essentiels, et le développement des «voyages retraite» au Mexique.


«On lance la huitième édition de l’Été des chefs le 20 juin. L’événement est rendu presque aussi important que la marque Balnea», dit Stéphanie Émond, la fondatrice et copropriétaire.


Dans le cadre de cet événement, dix chefs du Québec –six hommes et quatre femmes– créent un plat qu’ils viennent présenter à tour de rôle un dimanche de l’été à partir du 2 juillet. Les plats sont aussi disponibles durant toute la saison estivale dans les restaurants des chefs participants.


Cette année, Balnea remettra également 10000$ à une fondation au choix du jury.


«L’Été des chefs est un grand succès. Au départ, on avait choisi de l’organiser le dimanche parce que cette journée était moins achalandée que le samedi, dit Stéphanie Émond. Mais aujourd’hui, grâce à cet événement, ce sont les dimanches qui sont rendus les plus achalandés.»


Balnea prévoit aussi lancer entre six et sept produits de soins essentiels à l’automne prochain. Ils seront vendus dans ses deux emplacements: à Bromont et à l’aéroport de Montréal.


L’entreprise voulait éviter de concevoir des accessoires-souvenirs, comme des chandails ou des laissez-passer, mais désirait satisfaire ses clients qui signifiaient depuis longtemps leur désir de ramener leur expérience à la maison.


Il s’agira de produits de base pour le corps et le visage, et qui viseront une clientèle large: homme et femme, peu importe le type de peau.


Avant de se lancer, Balnea n’a toutefois pas réalisé d’étude de marché. À l’image de son entreprise, le processus décisionnel de Stéphanie Émond est normalement, dans ses mots, plutôt intuitif et organique.


Stéphanie Émond

«Nous faisons dans le bien-être, dit-elle. Nous sommes donc à l’écoute des clients. Notre inspiration et nos idées pour des nouveaux projets nous viennent alors naturellement, même si nos stratégies de mise en marché sont plus structurées.»


Balnea dans le Sud


L’entreprise réalisera aussi un autre «voyage retraite» au Mexique cette année, plus précisément à Puerto Escondido sur la côte ouest. Elle en avait déjà réalisé deux au cours des dernières années. Cette fois-ci, le voyage aura lieu en novembre.


«C’est l’apogée du bonheur, dit Stéphanie Émond. C’est un luxe à l’état sauvage, un luxe chic et gipsy.»


Les participants passeront une semaine au Mexique. Un chef du Québec, Olivier Vigneault, sera chargé de préparer des soupers gastronomiques alors qu’un chef local s’occupera des dîners. Il y aura également du yoga à l’horaire, tout comme des massages et des soins traditionnels mayas. Au total, seules 16 ou 17 personnes pourront y participer.


«C’est beaucoup de travail que d’organiser un voyage comme celui-là, dit Stéphanie Émond. Mais ça fait rayonner la marque Balnea


Balnea en bref


Nombre d’employés: 125


Lieu du siège social: Bromont


Chiffre d’affaires approximatif: 5M$ à 10M$


Date de création: 2005


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 19 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Résidences pour aînés

Jeudi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre

Sur le même sujet

Arrêtons de bouder nos régions

28/06/2017 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Si nos régions sont d'une beauté spectaculaire, elles restent cachées aux touristes du monde entier.

Des start-ups à la rescousse des villes

22/06/2017 | Matthieu Charest

Attentats, inondations, accidents, les villes sont confrontées à des crises majeures. Récit de leur combat ultime.

À la une

Forte croissance de DuProprio au Québec

28/06/2017 | Matthieu Charest

Alors que le nombre de courtiers immobiliers chute année après année, DuProprio gagne des parts de marchés.

La face cachée des crédits d’impôt aux entreprises du multimédia

28/06/2017 |

Ceux qui veulent faire du Québec et de Montréal des plaques tournantes du secteur numérique devraient faire ceci.

Subventions aux entreprises étrangères: un débat doit avoir lieu

Mis à jour le 21/06/2017 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Tant mieux pour les entreprises étrangères subventionnées, mais pas au détriment des entreprises locales.