La tournée des start-up et PME

Publié le 11/09/2018 à 14:25

La tournée des start-up et PME

Publié le 11/09/2018 à 14:25

Par lesaffaires.com

[Photo:123rf]

Petit tour dans le milieu des jeunes pousses et autres petites ou moyennes entreprises qui font tourner l'économie.


Les jeunes entrepreneurs s'inquiètent du nouvel accord de libre échange nord-américain


Sur quels enjeux les partis politiques devraient-ils se pencher selon les jeunes entrepreneurs et professionnels du Québec ? Les emplois du futur, l’innovation et les ententes commerciales pour créer un climat de compétitivité révèle le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ). Selon l’organisme, l’accord de libre-échange nord-américain est le point qui inquiète le plus ces membres, 80 % d’entre eux pour être plus précis. Par voie de communiqué, le porte-parole du RJCCQ Guillaum Dubreuil explique que « l’incertitude qui plane actuellement sur les négociations mine la confiance de la relève d’affaires et est nocive pour le climat d’investissement. Même s’il s’agit d’un dossier fédéral, il est clair que nos membres s’attendent à ce que le prochain gouvernement du Québec soit actif sur ce dossier. »


Un nouvel incubateur chez Academos


Pour aider plus de jeunes à trouver « le métier de leurs rêves », la plateforme de mentorat Academos inaugure le Academos Lab. Ce nouvel incubateur s’inscrit dans une démarche qui vise à rendre plus efficace leur service, comme Raoul le chatbot. « Les besoins et les aspirations des jeunes en orientation changent rapidement, tout comme le monde du travail, qui est en pleine mutation. En tant qu’organisme qui accompagne les jeunes dans leur choix de carrière, nous nous devons d’être innovants dans nos projets, et le Lab nous permettra de sortir encore davantage des sentiers battus », soutient Catherine Légaré, présidente fondatrice d’Academos dans un communiqué.


Un géant américain croit en une start-up


Boeing a investi dans la start-up BridgeSat, spécialisée dans les solutions de communication optiques, qui offrent des capacités complémentaires aux fréquences radio traditionnellement utilisées par les satellites, a-t-il annoncé à l’occasion de la World Satellite Business Week rapporte l'AFP. « Ce partenariat nous permettra de demeurer à la pointe de la transition numérique dans le domaine des satellites avec une technologie qui apporte à nos clients des capacités de nouvelle génération », a déclaré Brian Schettler, directeur général de Boeing Horizon Ventures, l’entité chargée de cibler les investissements innovants du géant américain de l’aéronautique et de l’espace. « En aidant BridgeSat à développer ses activités, Boeing contribue à l’accélération des communications par satellite fiables et sécurisées dans le monde entier », a-t-il ajouté à l’occasion du grand rendez-vous annuel du spatial à Paris. BridgeSat, créée en 2015, développe un réseau mondial de stations optiques terrestres pour accélérer et fiabiliser la transition d’importants volumes de données dans l’espace. Elle a pour vocation de répondre aux contraintes que rencontre le secteur des communications optiques spatiales en matière de coûts, de débit et d’infrastructures.


Montréal investit dans le développement économique


Cinq projets en entrepreneuriat montréalais recevront une enveloppe totalisant 125 000 $ de la part de la Ville. Ces initiatives serviront à stimuler la croissance économique en créant de nouvelles entreprises, en les soutenant, et en s’assurant que celles-ci persistent dans le temps. « Nous sommes heureux de la réponse du milieu qui nous a présenté une multitude de projets innovants et audacieux. […] Ces projets permettront de développer l’entrepreneuriat à Montréal, notamment l’entrepreneuriat féminin et issu de la diversité, deux sujets qui nous tiennent très à cœur », déclare le responsable du développement économique et commercial ainsi que des relations gouvernementales au comité exécutif, Robert Beaudry. Les projets récompensés sont ceux de la Fondation Montréal Inc, Familia, Produire un Monde Meiller, Antenne Créative, l’organisme Kluva Chic Événement et Mode Avant Première. 


Une start-up montréalaise sur le 3e palier du classement LinkedIn


Trois start-ups montréalaises se sont taillé une place parmi les 25 meilleures start-ups canadiennes sur LinkedIn en 2018. Element AI, une jeune pousse de deux ans spécialisée en développement de logiciels se trouve même sur la troisième marche du podium derrière les torontoises Wealthsimple et Coinsquare, toutes deux spécialisées en service financier. Le réseau social dédié aux gens des affaires classe ces différentes entreprises notamment selon la croissance de leur nombre d’employés et de l’intérêt que lui portent les demandeurs d’emploi apprend-on dans le Dailyhive.


NDLR: L'article «La tournée» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.


 

À suivre dans cette section


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

10 choses à savoir vendredi

Désertées, ces prisons deviennent des hôtels, bannir le plastique, ça tue, 23 000$ pour marier un hologramme!

L’importance de protéger une maison vacante lors d'une succession

Il y a 41 minutes | Carmela Guerriero

BLOGUE INVITÉ. Voici l'histoire d'une succession qui perd beaucoup d'argent à cause d'une négligence.