La guerre commerciale mine le moral des PME canadiennes

Publié le 26/07/2018 à 13:35

La guerre commerciale mine le moral des PME canadiennes

Publié le 26/07/2018 à 13:35

Par lesaffaires.com

[Photo: 123rf.com]

La confiance des PME au pays a reculé de 5 points et demi en juillet selon la dernière mise à jour du Baromètre des affaires de la fédération canadienne des entreprises indépendantes (FCEI). Il atteint maintenant 56,8 points, un niveau parmi les plus bas observés depuis la chute des prix du pétrole entre 2015 et 2016. 


Tableau tiré du rapport sur le Baromètre des affaires de juillet publié par la FCEI


Les entrepreneurs québécois maintiennent leur seconde position au classement canadien. L'indice atteint 69,5 points, malgré un recul de 3,3 points. L’Île-du-Prince-Édouard demeure à la tête du palmarès avec 73,1 points.


La Nouvelle-Écosse et le Manitoba sont les deux seules autres provinces où le niveau d’optimisme est supérieur à la moyenne nationale, leur indice atteignant respectivement 65 et 60 points.


L’Ontario est la province dont l’indice a le plus reculé, se résorbant de 6,1 points pour atteindre 56,3 points.


Cette baisse de l’optimisme est observée dans la majorité des 13 secteurs économiques étudiés par la FCEI, principalement dans ceux de l’agriculture (40,3) et du commerce de détail (54,2). L’indice de plusieurs domaines du secteur des services demeure positif.


Alors que 44 % des entrepreneurs sondés pensent que leur entreprise se porte bien, 13 % d’entre eux sont en désaccord avec cette affirmation. 12 % des entreprises pensent réduire leur nombre d’emplois à temps plein dans les 3 ou 4 prochains mois, tandis que 17 % d’entre elles pensent l’augmenter. Les responsables de l’enquête estiment que les résultats de « ces autres indicateurs de la performance des entreprises et des attentes des chefs de PME sont plus neutres ».


« La morosité des chefs de PME est probablement liée aux tensions commerciales à l’échelle internationale, notamment les nouveaux tarifs douaniers que les États-Unis imposent sur l’acier et l’aluminium canadiens, et les contre-tarifs que le Canada a décidé d’appliquer en représailles sur certaines importations américaines », explique le directeur principal de la recherche nationale à la FCEI, Simon Gaudreault, dans un communiqué de presse.


Il rappelle que pour observer une réelle tendance à la baisse de la confiance des PME au pays, l’étude devra continuer d’enregistrer des résultats en décroissance dans les prochains mois.


La FCEI sonde chaque mois des membres de sa fédération pour illustrer le climat de confiance qui règne au sein des gestionnaires des PME au Canada. Si l’indice de son baromètre est supérieur à 50 points, ça indique que le nombre d’entrepreneurs prévoyant des meilleurs résultats pour les douze prochains moins surpassent ceux qui sont moins optimistes. Il doit atteindre un niveau entre 65 et 70 points pour démontrer que « l’économie tourne à plein régime ».


Pour consulter les résultats complets de l'enquête, c'est par ici.


 

À suivre dans cette section


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

L'Action de grâce arrive tôt en Bourse

BLOGUE. Les investisseurs en mal de bonne nouvelles ont eu droit à une véritable superfecta pour terminer la semaine.

La guerre en Asie est-elle inévitable?

17/11/2018 | François Normand

ANALYSE - Les similitudes entre l'Europe en 1914 et l'Asie de l'Est en 2018 sont troublantes. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

17/11/2018 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.