L'investisseur dans BonLook et Spud.ca a 100M$ de plus à déployer

Publié le 19/12/2017 à 17:25

L'investisseur dans BonLook et Spud.ca a 100M$ de plus à déployer

Publié le 19/12/2017 à 17:25

Par Dominique Beauchamp

Le trio derrière Partenaires Walter Capital: Pierre Fitzgibbon à gauche, Pierre Somers au centre et Éric Phaneuf à droite. (Photo: Jérome Lavallée)

Bientôt à bout de sa première injection de capital de 100 millions de dollars, l’investisseur privé Partenaires Walter Capital reçoit une nouvelle enveloppe du même montant pour accompagner la croissance de PME.


La Société financière Walter, le bras financier de la famille Somers fondatrice du spécialiste du traitement de surfaces Walter Technologies pour surfaces de Pointe-Claire, allongera les fonds, a expliqué en entrevue René Fournier, qui veille aux investissements de la famille Somers.


«Depuis la fin de 2015, la moitié des 100M$ ont été déployés dans le détaillant de optique BonLook pour quintupler à 15 le nombre de ses établissements. Nous avons aussi accompagné l’épicier de Vancouver Spud.ca lors de l’achat de Blush Lane en Alberta. En août, Walter a réinjecté des capitaux dans le distributeur alimentaire Mayrand/Alimplus pour l’acquisition de Poulet Riverview, de Sainte-Sophie», a récapitulé Éric Phaneuf, associé directeur, de Partenaires Walter Capital.


L’expérience concluante des deux dernières années, ainsi que les occasions qui se multiplient, tant pour des phases d’expansion que des cas de relève ou de succession, ont convaincu la Société financière Walter de doubler sa mise. Une troisième tranche de 100M$ est déjà au plan d’affaires d’ici 5 ans.



« Notre modèle de partenariat flexible nous permet d’être opportuniste »


Walter peut entrer au capital de PME en tant qu’actionnaire minoritaire ou majoritaire pour les aider à grandir ou pour la transition vers l’éventuelle retraite, a ajouté M. Phaneuf.


Les associés de Walter ne sont pas interventionnistes, mais ils sont très engagés dans l’accompagnement des entreprises dans lesquelles le fonds investit.


«En tant qu’investisseur, nous avons une stratégie de sortie, mais nous ne nous imposons pas de date de sortie, ce qui fait de nous du capital patient», a pour sa part ajouté M. Fournier. L'investisseur vise toujours un rendement de 20% sur le capital investir, sur une période de 5 à 7 ans.


Alors que Walter Capital croyait surtout être appelé à investir dans des cas de repreneuriat, ce sont les entreprises émergentes en pleine croissance, telles que BonLook et Spud.ca qui se sont manifestées.


«L’agilité de ces sociétés et leur approche omni-canal nous apportent un bon savoir-faire que nous pouvons retransmettre aux PME de secteurs plus traditionnels», a évoqué M. Phaneuf.


Du renfort


Les nombreuses occasions qui se présentent incitent Walter Capital à ajouter à ses rangs. Un ex-stragiaire de HEC Montréal reviendra d’aillaurs au bercail après avoir complété sa maîtrise à Londres.


Depuis l’été 2016, Société financière Walter peut aussi compter sur les services d’Isabelle Somers, la petite fille du fondateur de Walter Technologies (en 1952) et la fille de Pierre Somers, aujourd’hui président et chef de la direction de Groupe de sociétés Walter.


La jeune trentenaire est membre du conseil de Groupe de sociétés Walter où elle est responsable du développement corporatif. Elle siège également aux conseils de la Société financière Walter, de Bio Circle GmbH (une co-entreprise allemande de Walter Technologies) et de Spud.ca.


«Isabelle joue un rôle stratégique au conseil et un rôle actif dans les projets d’expansion des entreprises dans lesquelles on investit», a précisé M. Fournier.


Avec ses contacts à Barcelone et à Berlin, où elle a étudié (MBA à l’IESE Business School de Barcelone) et travaillé (chez Bombardier), Mme Somers pourrait éventuellement accompagner des entreprises locales pour leurs projets à l’étranger.


 


 


 


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

BDC Capital mise sur deux entreprises montréalaises

13/07/2018 | Catherine Charron

Les Fermes Lufa et Unsplash bénéficieront du nouvel investissement du Fonds pour les femmes en technologie.

La montréalaise White Star Capital lance un fonds de 230M$

Mis à jour le 04/06/2018 | Denis Lalonde

White Star Capital dévoile un fonds de 230M$ pour financer une vingtaine d'entreprises aux ambitions internationales.

À la une

Accueillez les clients comme s'ils étaient vos invités

BLOGUE INVITÉ. On veut qu’ils passent un bon moment en notre compagnie. C’est aussi simple que ça.

Inflation: il ne faut pas sauter aux conclusions

Mis à jour à 14:25 | Dominique Beauchamp

Deux experts expliquent pourquoi l'inflation de 3% n'est pas garante d'une hausse du taux directeur en septembre.