Hausse du salaire minimum: 60000 emplois en péril

Publié le 03/01/2018 à 13:35

Hausse du salaire minimum: 60000 emplois en péril

Publié le 03/01/2018 à 13:35

Par La Presse Canadienne

Environ 60000 emplois disparaîtront d'ici 2019 en raison de la hausse du salaire minimum dans les différentes provinces du pays, estime la Banque du Canada, mais le revenu du travail sera plus élevé en raison des mêmes augmentations.


Dans une note analytique sur l'incidence des hausses de salaire, les spécialistes de la banque centrale calculent que l'indice des prix à la consommation pourrait grimper d'environ 0,1 point de pourcentage, en moyenne, tout au long de 2018. En outre, le produit intérieur brut pourrait diminuer d'environ 0,1% d'ici le début de 2019.


Le nombre d'emplois perdus reposait sur un déclin de 0,3% du nombre d'heures travaillées, tandis que la hausse d'ensemble des salaires réels devrait être de 0,7%.


Selon la note analytique, si le nombre moyen d'heures travaillées diminuait à la suite de la hausse du salaire minimum, le nombre d'emplois perdus serait, lui aussi, plus faible.


La Banque du Canada estime qu'environ 8% de tous les employés travaillent au salaire minimum. Cette proportion grimpe à 11% si on ajoute la fourchette de 5% supérieure au salaire minimum.


L'Ontario a haussé le 1er janvier son salaire minimum à 14$ l'heure, alors qu'il était précédemment de 11,60$ l'heure. Elle compte le faire passer à 15$ par heure en 2019. De son côté, l'Alberta a l'intention de hausser son salaire minimum à 15$ l'heure plus tard cette année.


Au Québec, le salaire minimum est actuellement de 11,25$ par heure.


À (re)lire: Les vraies victimes de la hausse du salaire minimum


Salaire minimum à 15$: les conséquences certaines


Hausse du salaire minimum: Loblaw mise sur l'automatisation


Metro investit dans l'automatisation, coupe en Ontario


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

«Le déni est notre pire ennemi», soutient le PDG d’Investissement Québec

05/06/2018 | Martin Jolicoeur

Pierre Gabriel Côté veut éveiller les PME du Québec aux dangers réels du retard technologique.

Les employeurs canadiens vont droit dans le mur!

16/05/2018 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Un rapport accablant de Deloitte montre qu'ils ne comprennent rien du tout des défis du 21e siècle.

À la une

Le rouge s'impose sur les Bourses de Toronto et New York

17:25 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

L'activité industrielle américaine et son secteur de l'automobile commencent à pâtir des sanctions de la Chine.

«La Fed va tuer le marché haussier»

David Rosenberg, économiste en chef de Gluskin Sheff + Associates, croit qu'on a déjà atteint le sommet du cycle.

Hydropothecary gradue au S&P/TSX demain, son action gagne 6%

Le producteur de pot de Gatineau qui multiplie par 30 sa capacité de production ambitionne de se hisser parmi les grands