Ces jus crus déferlent sur le pays

Publié le 06/04/2017 à 14:36

Ces jus crus déferlent sur le pays

Publié le 06/04/2017 à 14:36

[courtoisie]

PME DE LA SEMAINE. Quand ils ont lancé les jus Dose, en 2013, Geneviève Brousseau Provencher et Raphael Hubert n’auraient jamais pensé conquérir le marché québécois et ontarien. Mais l’utilisation d’un nouveau procédé permettant de prolonger le temps de conservation de leurs produits de 3 à 55 jours a tout changé pour cette PME.


Dès le début de leur aventure, alors qu’ils concoctaient leurs premiers tests dans leur cuisine jusqu’à deux heures du matin, les deux jeunes entrepreneurs ont misé sur la qualité.


«On avait testé le "juicing" et nous voulions offrir une alternative aux jus maison pour les gens qui manquent de temps, mais qui veulent augmenter leur consommation de fruits et de légumes», se rappelle Geneviève Brousseau Provencher.


Leurs produits ne contiennent donc que des fruits et des légumes, tous biologiques. Rien d’autre, comme le mentionne la liste des ingrédients affichée sur le devant de chacune des bouteilles de jus Dose.


«Nous utilisons des presses hydrauliques brisant les fibres pour en extraire un maximum de vitamines, minéraux et enzymes. Et nous n’ajoutons rien de plus, ni agent de conservation, ni eau», précise Raphael Hubert.


Ainsi, chaque «dose» de 500 ml contient entre trois et quatre livres de végétaux concentrés.


Toujours dans l’optique de ne pas altérer le goût et les nutriments de leurs jus, qui se déclinent en treize saveurs, comme Yogi ou Cactus, et qui sont confectionnés à partir d’aliments originaux comme la camerise, le céleri ou le persil, leurs produits ne subissent aucun traitement à la chaleur. Tout est donc cru, pressé à froid et n'est pas pasteurisé, ce qui a toutefois pour effet de réduire leur durée de vie.


[Raphael Hubert et Geneviève Brousseau Provencher]


Croître en conservant sa recette originale


«Au départ, on voulait surtout séduire Montréal avec nos produits, puisqu’ils ne se conservaient que trois jours. C’était donc difficile de voir plus loin», raconte Geneviève Brousseau Provencher. Mais leur rencontre avec Natur+l XTD, une PME de Saint-Hyacinthe, a complètement changé leurs perspectives.


«Ils nous ont contactés pour tester la "pascalisation", un procédé d’abord utilisé pour la NASA pour tester la résistance des pièces dans l’espace, précise Raphael Hubert. Avec cette technologie, les bouteilles sont plongées dans un immense bassin d’eau froide où on augmente la pression pendant quelques secondes. Cela scelle la fraîcheur du produit et notre jus cru qui ne conservait avant que trois jours a une durée de vie de 55 jours».


Un monde de possibilité s’est ouvert à la PME qui n’offrait jusqu’alors qu’un service de livraison à domicile et dans une poignée de restaurants ou épiceries fines. Depuis cette rencontre, il y a un an et demi, la PME s’est vu accorder du financement pour s’installer dans une usine de 4 000 pieds carrés, voisine de Natur+l XTD, seule entreprise au Canada à détenir cette technologie.  


Ses petites bouteilles ont également pris place dans les réfrigérateurs d’une quarantaine d’épiceries Whole Foods, en Ontario. Sans compter que la PME a aussi décroché un contrat avec le distributeur Orange Maison, filiale de Lassonde comptant 4 000 points de vente au Québec.


«L’entente a débuté en 2017, ce qui nous a permis d’ajouter 50 nouveaux points de vente en quelques semaines seulement», précise Raphael Hubert.


Ainsi, en plus d’être encore livrés à domicile, les jus Dose sont maintenant disponibles dans plus de 260 commerces.


«Nous aimerions doubler nos points de vente d’ici la prochaine année», ajoute le cofondateur. D’ailleurs, la PME prévoit même conquérir le Canada, une province à la fois.


 


Les Jus Dose en quelques chiffes


Nombre d’employés : 11


Date de fondation : Octobre 2013


Emplacement du siège social : Saint-Hyacinthe


Chiffre affaires : 1,2 M$ (approximatif)


Objectifs pour l’année à venir : Développer le marché des produits dérivés, comme des smoothies, et doubler le nombre de points de vente


Objectifs à plus long terme : Devenir le leader au Canada, en commençant par l’Ouest canadien


 

À suivre dans cette section


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché de l'habitation

Mardi 04 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Les spiritueux prennent racine

Édition du 21 Avril 2018 | Claudine Hébert

Quels sont les ingrédients du succès du marché de la distillerie ? Des producteurs ingénieux qui s'abreuvent aux ...

Bye-bye boss, je deviens producteur agriculteur

Édition du 21 Avril 2018 | Claudine Hébert

Directeur de comptes, analyste d'affaires, journaliste : ils ont tous trois troqué leur travail de bureau pour devenir ...

À la une

La blockchain, une opportunité autant qu'un danger pour le secteur bancaire

Il y a 40 minutes | AFP

«Le marché sous-estime son potentiel à long terme.»

Bourse: ce qui bouge avant l'ouverture jeudi

Il y a 13 minutes | LesAffaires.com et AFP

Les bons résultats de Facebook dopent les indices. Aujourd'hui, c'est au tour d'Amazon de faire parler d'elle.

10 choses à savoir jeudi

Il y a 45 minutes | Alain McKenna

Des bus électriques plus efficaces que le REM, le BBQ coûteux au Canada, on vous offre 100000$ pour remplacer Facebook!