Cook it fait son entrée chez Couche-Tard

Publié le 16/11/2017 à 12:08

Cook it fait son entrée chez Couche-Tard

Publié le 16/11/2017 à 12:08

Par Matthieu Charest

[Courtoisie]

L’entreprise montréalaise Cook it, spécialisée dans les boîtes repas à assembler, fait son entrée chez Couche-Tard. Dès le 23 novembre, un projet-pilote se tiendra dans les 27 dépanneurs de la multinationale de la région de Gatineau.


«C’est comme si nous lancions une nouvelle marque, explique Judith Fetzer, présidente de Chef Cook it. Les repas pour deux personnes seront déjà assemblés. Il s’agit d’une nouvelle gamme de produits.»


Déjà concoctés, il suffira de passer en magasin pour acheter une boîte. Quelque 20 minutes, au maximum, suffiront pour préparer le souper. Tout a été pensé afin d’offrir des options faciles, simples à réaliser.


Trois types de boîtes repas, offertes à 15,99$ l’unité, seront offerts tout au long de la période de test en magasin, qui se tiendra jusqu’en janvier 2018. Parmi les produits offerts, un steak, des rigatonis et un plat «teriyaki».


Il est aussi possible que les recettes changent au fil du temps.


Lisez la récente entrevue exclusive d'Alain Bouchard La quatrième révolution de Couche-Tard


Lire aussi: Cannabis: Couche-tard ne recule pas


Selon Karine Grandmont, gestionnaire marketing pour la division Québec est et Atlantique chez Couche-Tard, «l’arrivée de Cook it s’inscrit bien dans notre objectif d’offrir des repas pour les gens pressés. Nous avons déjà les hot-dogs et hamburgers dans certains magasins ainsi que des pâtisseries et des sandwichs frais. Cook it vient s’ajouter pour élargir notre gamme de produits avec des repas prêts en 15 minutes».


Bref, une option santé, mais «sur le pouce» qui s’inscrit bien, selon Mme Fetzer, «dans la nouvelle lignée de Couche-Tard de vouloir s’orienter vers des options plus santé, avec plus d’aliments frais. C’est parfait pour les gens qui ne savent pas quoi faire pour souper à 17h».


Une entrée par la grande porte pour Cook it qui ne se serait pas réalisée sans le programme Adopte Inc, fondé par Nicolas Duvernois, Anne Marcotte et Philippe de Gaspé Beaubien III, qui a permis à Judith Fetzer d’avoir comme mentor M. Alain Bouchard, président exécutif du conseil et cofondateur de Couche-Tard pendant un an.


Cook it espère vendre 10 boîtes par magasin par semaine pendant la période de test. Après, tout est possible.


«Nous espérons être présent partout au Québec d’ici la mi-janvier, explique la présidente de Cook it. Ensuite, nous rêvons de nous installer dans les 8 000 établissements de Couche-Tard en Amérique».


 


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

eCommerce

Mardi 30 janvier


image

Financement PME

Mercredi 31 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

Usine alimentaire : 5 bonnes pratiques pour moderniser sans risque de contamination

BLOGUE. Moderniser une usine alimentaire tout en poursuivant la production est loin d’être une sinécure. Il ...

10 choses à savoir lundi

18/12/2017 | Alain McKenna

S'alimenter coûtera cher en 2018, une première superstation électrique à Beloeil, la mode est aux vêtements pare-balles!

À la une

#cryptoveille fraude, casino, succès...

BLOGUE. Des exclusivités sur les prochaines nouveautés du monde merveilleux des cryptomonnaies?

Cette élection pourrait affaiblir Donald Trump

ANALYSE - «Trump a la cote d'approbation la plus basse de tout président moderne à ce stade de son mandat.»

Un melt-up? Cette analyse penche pour un bon vieux bull market

BLOGUE. L'accélération fait craindre une fièvre mais les entrailles du marché pointent vers un marché haussier classique