Canus: des chèvres dans la salle de bain

Publié le 31/05/2018 à 15:12

Canus: des chèvres dans la salle de bain

Publié le 31/05/2018 à 15:12

(Photo: courtoisie)

PME DE LA SEMAINE. Cela fait 20 ans que la petite chèvre de Canus se glisse sur les tablettes de salles de bains des Québécois avec les produits Caprina. La marque est également présente aux États-Unis ainsi qu’en Europe et en Asie où elle séduit par ses produits de soin à base de lait de chèvre, 100% canadien.


C’est un joli cadeau qu’André Beauregard a reçu pour célébrer l’anniversaire de la marque qu’il a fondée en 1998. Son pain de savon végétal pur au lait de chèvre de la gamme Nature a été élu meilleur produit de l’année.


De quoi rendre très fier l’entrepreneur qui a toujours cru aux vertus de son produit, dès qu’il s’est lancé dans cette aventure.


Tout commence en 1991 quand M. Beauregard fonde une entreprise d’importation de produits saisonniers. À cette époque, l’aromathérapie a le vent en poupe et un grand distributeur québécois lui réclame des produits corporels pour répondre à la demande de ses clients. Le dirigeant saisit l’opportunité pour créer une marque, avec une idée en tête: utiliser du lait de chèvre, encore peu répandu à l’époque dans les produits d’hygiène, du fait de sa rareté.


Innovation


Au départ, tous les efforts sont concentrés en recherche et développement. André Beauregard s’entoure d’un expert en saponification et d’un biochimiste. Le lait de chèvre est un produit sensible et leur but est d’en accroitre la durée de conservation à 5 ans, sans en altérer les propriétés hydratantes. Après un an et demi d’investissements et de persévérance, la bonne formule est trouvée. Le premier produit développé est un pain de savon qui rencontre aussitôt la ferveur du consommateur.


En quelques années, le savon au lait de chèvre Caprina devient la deuxième barre de savon la plus vendue au Québec. S’en suivront des gels douche, bains moussants, laits pour le corps. Soixante-dix produits en tout qui permettent à la marque québécoise de concurrencer les géants du secteur.


Virage vert


André Beauregard a grandi sur une ferme et a toujours veillé à ce qu’une approche écoresponsable accompagne le développement de son entreprise. Le lait de chèvre qui entre dans la composition des produits provient d’éleveurs québécois. La transformation se fait ensuite au Québec ou en Ontario, ce qui fait des savons de la marque des produits entièrement canadiens. Du côté des emballages, ils ont tous été réduits au maximum et sont en matières recyclables.


Depuis quelques années, la clientèle réclame de plus en plus des produits biologiques, ce qui conduit l’entreprise à réfléchir au développement d’une nouvelle gamme. Il s’agira, dans un premier temps, de produits pour bébés, pour répondre au souci des jeunes mamans. Pour se faire, une usine de transformation va ouvrir prochainement dans la vallée du Saint-Laurent, où se trouvent les producteurs de lait de chèvre biologique. Elle permettra, d’ici 3 à 5 ans, d’offrir non seulement des savons mais une gamme complète de produits de soins entièrement bio et fabriqués au Québec.


 


Canus en chiffres


- Année de création: 1998


- Chiffre d’affaire 2017: 9.4 millions de dollars


- 1 million de savons produits chaque mois


- 25 employés au Québec


- 70 produits au lait de chèvre frais offerts


- Une coopérative formée d'une quinzaine d'éleveurs caprins québécois.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

À la une: construit-on trop de tours à bureaux au centre-ville de Montréal?

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, les 300 plus importantes PME du Québec.

Un nouvel outil pour numériser les PME

06/11/2018 | François Normand

Circuit 4.0 s'adresse aux PME manufacturières de plus de 10 employés du secteur ouest de Montréal.

À la une

La guerre en Asie est-elle inévitable?

ANALYSE - Les similitudes entre l'Europe en 1914 et l'Asie de l'Est en 2018 sont troublantes. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

16/11/2018 | Martin Jolicoeur

Quelle entreprise a vu la valeur de son action dégringoler de 36,98% en cinq jours?