Travailler en français: le bilinguisme très présent

Publié le 28/11/2012 à 10:58, mis à jour le 28/11/2012 à 10:58

Travailler en français: le bilinguisme très présent

Publié le 28/11/2012 à 10:58, mis à jour le 28/11/2012 à 10:58

Bien qu’une majorité de Québécois utilisent le français comme langue principale de travail, le bilinguisme est en hausse, surtout dans la région de Montréal.


L’Office québécois de la langue française (OQLF) en vient à cette conclusion, à la suite de nouvelles études rendues publiques mardi sur l’évolution du français dans les milieux de travail. Ces études se basent principalement sur des données des recensements de 2006 et de 2010, mais également des recensements précédents, pour dresser un portrait de la situation à partir de 1971.


La présidente-directrice générale de l’OQLF, Louise Marchand, estime que le principal défi pour son organisme est de «trouver le juste équilibre entre le droit de travailler en français, garanti par la Charte de la langue française, et les besoins spécifiques des entreprises en matière de postes bilingues».


Selon les dernières données de 2010, 89% des Québécois utilisent le français comme langue principale de travail – c’est-à-dire pendant au moins la moitié du temps –, alors que la proportion descend à 80% pour la région de Montréal.


Cela constitue un recul de 2 points par rapport aux chiffres de 1989 pour l’ensemble du Québec – et de 5 points en ce qui concerne la région de Montréal.


De 1971 à 1989, la proportion des travailleurs parlant principalement le français dans leur milieu de travail avait considérablement augmenté: elle était passée de 83% à 91% au Québec, et de 69% à 85% dans la région de Montréal.


À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Qui sont les personnes qui vous inspirent?

BLOGUE. Comment tirer profit des personnes qui nous inspirent dans nos activités quotidiennes?

Un truc ultrasimple pour obtenir le 110% de vos employés

03/07/2015 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Ceux qui vous entourent se contentent de faire leur job. Voici comment tout transformer, sans débourser un sou!

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Grèce: coup de théâtre encore possible?

BLOGUE. À 48 heures du vote le gouvernement grec fait miroiter une mystérieuse entente négociée en privé.

FNB : Bilan de mi-année des fonds négociés en bourse au Canada

04/07/2015 | Ian Gascon

Croissance des actifs, stabilité des frais de gestion, nouveaux fournisseurs et 25e anniversaire. Un bilan bien chargé!

L'intransigeance de l'Allemagne envers la Grèce menace la zone euro

04/07/2015 | François Normand

ANALYSE. La crise dans la zone euro s'estomperait si l'Allemagne acceptait l'annulation partielle de la dette grecque.