Sortir du placard ou y rester ?

Publié le 01/02/2010 à 00:00

Sortir du placard ou y rester ?

Publié le 01/02/2010 à 00:00

Par Nathalie Francisci

Bonjour Docteur Boulot,

Je suis un professionnel dans la trentaine. Je travaille depuis quelques années dans une entreprise au sein de laquelle je suis promis à une belle carrière. J'ai de l'ambition et j'aspire à progresser à l'interne. Je ressens pourtant un certain malaise, car je suis gai et je ne l'ai jamais dit au bureau. Je me demande comment gérer la situation, je m'invente des copines, je souffre des blagues sur les homosexuels et les sorties entres collègues me pèsent. Devrais-je m'afficher ou non ? Et quels sont les risques ?

Stéphane

Pas facile d'afficher sa différence quand elle ne saute pas aux yeux. Dans bien des milieux professionnels, l'orientation sexuelle est encore un sujet de moquerie, ou pire, complètement taboue. L'étude " Placard et travail " réalisée en 2007 par le Collège de Maisonneuve et l'IREF montre que moins de 25 % des GLBT (acronyme pour gais, lesbiennes, bisexuels et transgenres) abordent la question au bureau, et que les autres font preuve d'une grande prudence.

Le combat est loin d'être gagné malgré toutes les politiques sur la diversité. Se faire accepter reste un défi de taille. Oser le coming out exige autant de maturité que d'indépendance d'esprit. Être différent est, tristement, encore un frein à la carrière.

Sachez que pour certains (et croyez moi, ils sont nombreux), la différence s'arrête encore à la différence homme-femme ! Même si la communauté GLBT a fait des pas de géant dans l'avancement de ses droits, il y a tout un monde entre la politique officielle d'une entreprise et le commérage autour de la machine à café ! Comme la plupart du temps, l'orientation sexuelle ne se devine pas, il est facile de sortir des sentiers " politiquement corrects ".

C'est à vous d'évaluer si votre milieu de travail peut recevoir votre message. La question est importante, car à la fin de cette analyse, ce sera à vous de juger si :

- vous partez en guerre contre votre milieu et vous vous battez pour qu'on reconnaisse votre droit à la différence,

- vous préférez le silence et vous continuez de subir votre état en feignant une pseudo-hétérosexualité,

- vous partez pour vous intégrer à une entreprise plus ouverte et moderne.

Avant de décider, soyez intègre envers vous-même et misez sur une relation authentique avec vos collègues. Bien choisis, ils peuvent devenir des alliés précieux.

Stéphane, j'ai rencontré plusieurs homosexuels qui ont choisi de s'afficher et de s'assumer, et qui le font à merveille. Un jour, ils ont simplement prononcé le mot " conjoint " ou " conjointe ". J'en ai connu un qui, malgré un milieu conservateur, est venu au party de Noël accompagné. Ce qui a surpris au départ est désormais accepté. Bien sûr, c'est un professionnel ultra-compétent. Mais ça, toutes les minorités le savent, lorsqu'on est différent, on n'a pas le choix d'être plus compétent que les autres. Et c'est votre plus belle revanche contre la bêtise.

* Vice-présidente exécutive, Mandrake Groupe Conseil

nathalie.francisci@transcontinental.ca

À suivre dans cette section

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Ce Montréalais veut commercialiser des écouteurs qui se transforment dans votre oreille

Daniel Blumer, pdg de Revol Technologies, veut s’attaquer à l’industrie des écouteurs premium ...

TVA gonfle ses profits de 31%

13:35

Le Groupe TVA a vu ses profits grimper au deuxième trimestre grâce à l'édition et aux services spécialisés.

Ristigouche Sud-Est demande de l'aide pour se défendre en justice

13:26

Épuisée financièrement, Ristigouche Sud-Est sollicite l'aide du public pour se défendre contre une pétrolière.