Quelles sont les intentions des employeurs québécois en 2016?


Édition du 30 Janvier 2016

Au Québec, 9 entreprises sur 10 recruteront du personnel en 2016. Et elles ont la ferme volonté d'offrir surtout des emplois stables et à temps plein. C'est ce qui ressort d'un sondage exclusif mené par l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA) en partenariat avec le journal Les Affaires, portant sur les intentions de recrutement des employeurs québécois cette année. Un sondage qui indique, de surcroît, les compétences à maîtriser pour décrocher ces nouveaux emplois.


À lire aussi:
Embaucher tout autrement


L'emploi pourrait-il connaître cette année une nouvelle embellie au Québec ? Il semble bien que oui, si l'on en croit les résultats du sondage. De fait, 91 % des entreprises sondées prévoient embaucher durant l'année qui commence, en offrant, plus d'une fois sur deux, un poste permanent et à temps plein.


«C'est là un signe très encourageant, tant pour les employeurs que pour les candidats à un nouvel emploi. Encourageant, parce qu'il indique que les entreprises sentent que l'économie du Québec se porte mieux depuis quelques mois, à tel point qu'elles s'apprêtent à se renforcer pour en tirer profit au plus vite», dit Olivier Cuilleret, associé, recrutement et services conseils RH, du cabinet montréalais de chasse de têtes Fauve & Associés.


Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

La course au recrutement des talents

Édition du 16 Juin 2018 | Jean-François Venne

« La guerre des talents est cruciale pour les cabinets d'avocats québécois, c'est pourquoi je considère les RH ...

MTY : le retrait de Stanley Ma crée des remous

Édition du 12 Mai 2018 | Dominique Beauchamp

À chaque fois que l'artisan de la réussite d'une entreprise aimée tire sa révérence, un petit doute ...

À la une

Volte-face: Couche-Tard produira un premier rapport de développement durable

BLOGUE. À la veille de l'assemblée annuelle, Couche-Tard s'assouplit sur le vote consultatif et la reddition de comptes.

Couche-Tard refuse qu'on lui impose sa responsabilté sociale

30/08/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Des actionnaires exigent que Couche-Tard divulgue mieux ses enjeux sociaux et environnementaux. Elle refuse.

À surveiller: Uni-Sélect, Osisko et Alibaba

Que faire avec les titres d'Uni-Sélect, Osisko et Alibaba?