Pfizer est-elle tombée sur la tête ?

Publié le 02/02/2011 à 14:11, mis à jour le 06/01/2012 à 12:15

Pfizer est-elle tombée sur la tête ?

Publié le 02/02/2011 à 14:11, mis à jour le 06/01/2012 à 12:15

Par Premium

Mettez-vous deux secondes dans les souliers d’Ian Read, le tout nouveau PDG de Pfizer, qui a donné lundi 1er février sa première conférence téléphonique pour parler des résultats trimestriels de la pharmaceutique. Les ventes, les coûts de production, les dépenses en marketing, tout va mal, sauf peut-être dans la division de la recherche et développement (R&D), dont les dépenses sont stables. Alors quelle serait votre première décision stratégique pour redresser la barre?


En toute logique, nombre d’entre nous répondrions qu’il faut réduire les coûts de production en fonction de la diminution des ventes, ou encore améliorer l’efficacité de la production, ou encore autre chose. Mais M. Read, lui, a pris tout le monde à contre-pied : il a sabré dans les effectifs de la R&D!


Pourquoi, alors que c’est l’une des rares divisins qui se portent bien? La réponse en surprendra plus d’un…


Plus : Is Pfizer new CEO laying off the wrong employees ? (Bnet)

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Qui sont les personnes qui vous inspirent?

Il y a 24 minutes | Geneviève Desautels

BLOGUE. Comment tirer profit des personnes qui nous inspirent dans nos activités quotidiennes?

Un truc ultrasimple pour obtenir le 110% de vos employés

03/07/2015 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Ceux qui vous entourent se contentent de faire leur job. Voici comment tout transformer, sans débourser un sou!

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Camoplast Solideal n'est plus, vive Camso!

03/07/2015 | Martine Turenne

Face à une nouvelle réalité, Camoplast Solideal, de Magog, adopte une nouvelle identité.

Le Canada n'est pas en récession, dit Joe Oliver

03/07/2015 | AFP

L'économie canadienne n'est pas en récession, a assuré vendredi le ministre canadien des Finances Joe Oliver.

Quel sort attend la Grèce?

03/07/2015 | Pierre Czyzowicz

Une entente à l’arrachée est favorisée par les experts, mais divers développements pourraient changer la donne.