Pas facile de travailler à la maison...

Publié le 26/11/2012 à 10:40, mis à jour le 26/11/2012 à 12:10

Pas facile de travailler à la maison...

Publié le 26/11/2012 à 10:40, mis à jour le 26/11/2012 à 12:10

Par Olivier Schmouker

Travailler sur le sofa n'est pas l'idéal... Photo: DR

A priori, le travail à la maison présente nombre d'avantages : il peut être synonyme de liberté d'espace, de diminution du stress, de temps gagné en trajets jusqu'au bureau, ou encore de fin des distractions dues aux collègues. Toutefois, il semble qu'il y ait un problème méconnu : la difficulté de se concentrer lorsqu'on travaille chez soi. C'est du moins ce qui ressort d'un sondage mené auprès des Québécois par Regus, un concepteur et fournisseur d'espaces de travail.


Ainsi, les cinq distractions les plus importantes sont les suivantes :


1. Enfants et autres proches qui nécessitent de l'attention (49%);


2. Incapacité à avoir accès à un équipement de bureau convenable (46%);


3. Volonté de faire les tâches ménagères (34%);


4. Tentation de garder la télévision allumé pour avoir une certaine "compagnie" (34%);


5. Manque d'espace de travail adapté (34%).


«Les employeurs ont tout intérêt à être conscients des difficultés auxquelles sont confrontés ces travailleurs isolés, et à s'assurer qu'ils restent engagés, connectés et motivés», dit Wes Lenci, vice-¬président de Regus Canada. D'où ses quatre conseils pratiques destinés à ceux qui souhaitent être plus efficaces lorsqu'ils travaillent à la maison ainsi qu'à ceux qui les dirigent :


• Fixez des règles. «Établissez des règles avec votre famille et vos amis afin de leur faire savoir les moments où vous n'êtes pas disponible. Assurez-¬vous, par exemple, qu'ils sont au courant de vos conférences téléphoniques prévues, afin de restreindre le bruit ambiant et les interruptions : vos interlocuteurs n'auront pas alors l'impression que vous travaillez dans un environnement "peu professionnel".»


• Établissez une routine. «Prévoyez des créneaux horaires pour le travail et tenez‐vous en à ceux-ci. De plus, n'allumez pas la télévision pendant ces périodes-là et laissez la lessive de côté jusqu'à la fin de la journée.»


• Gardez le contact. «Maintenez une communication régulière avec vos collègues et votre manager, afin de vous assurer que tout le monde connaît l'état d'avancement et le délai des projets sur lesquels vous travaillez. Cela soutiendra votre motivation.»


• Rendez-vous le travail plus agréable. «Au besoin, améliorez votre espace de bureau.»

À suivre dans cette section

Dans la jungle du réseautage
Édition du 25 Octobre 2014 | Les Affaires

Sur le même sujet

Faire carrière en philanthropie, pourquoi pas?

22/09/2014 | Alexandre Raymond

BLOGUE. Qui aurait cru qu’un jour la philanthropie serait une avenue intéressante pour y faire carrière?

Et si vous écoutiez vraiment vos émotions au travail...

19/09/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La colère, l'angoisse, la peur… Au travail, nous taisons nos émotions fortes. Mais pourquoi donc, au juste?

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Procter & Gamble, ou ce qu'il faut éviter de faire de son portefeuille

24/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Hier matin, le géant Procter & Gamble a annoncé qu’il comptait se séparer de sa ...

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face à leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-Sélect.