Les femmes toujours loin des postes de cadre supérieur

Publié le 12/12/2012 à 11:31, mis à jour le 17/12/2012 à 14:52

Les femmes toujours loin des postes de cadre supérieur

Publié le 12/12/2012 à 11:31, mis à jour le 17/12/2012 à 14:52

Par Olivier Schmouker

Les barrières sont nombreuses pour elles... Photo: DR

Au Canada, les femmes occupent aujourd'hui seulement 29% des postes de cadre supérieur, alors même qu'elles constituent 47% de la main-d'œuvre. Et ce premier pourcentage n'a crû que de 6 points depuis 1987. Tel est ce qui ressort de l'étude Progress in inches miles to go: A benchmarking study of women's leadership in Canada cosigné par Deloitte et le Centre for Women in Politics and Public Leadership de l'Université Carleton.


Plus : Les femmes toujours aussi discriminées au travail


Dans le secteur privé, des différences majeures apparaissent en fonction des secteurs économiques. Par exemple, les femmes occupent seulement 20,3% des postes de cadre supérieur dans le secteur de la finance, alors qu'elles représentent 61,6% de la main-d'œuvre ; la progression a été de presque 10 points de pourcentage en l'espace d'un quart de siècle. Autre exemple : dans les agences immobilières, elles n'occupent plus que 6,1% des postes de cadre supérieur (-18,6 points de pourcentage depuis 1987), alors qu'elles forment 43,7% de la main-d'œuvre. Il y a donc «toujours une nette sous-représentation des femmes aux postes de direction», comme le soulignent les auteures de l'étude, Pauline Rankin et Jennifer Stewart, toutes deux professeures à l'Université Carleton.


Dans quelle mesure les femmes sont-elles désavantagées, au juste? Les deux chercheuses ont scruté à la loupe les données du Labour Force Survey (LFS), et ont ainsi trouvé que, de manière générale, les hommes ont aujourd'hui 70% plus de chances d'être promus à un poste de cadre supérieur que les femmes. En 1987, ils avaient alors deux fois plus de chances qu'elles.


Là encore, des différences majeures existent entre les secteurs économiques. Ainsi, dans la finance, un homme a six fois plus de chances de décrocher un poste de cadre supérieur qu'une femme ; dans le commerce de détail et de gros, il a quatre fois plus de chances ; ou encore dans les services, il a deux fois plus de chances.


En fait, les femmes réussissent mieux dans les secteurs public et sans but lucratif que dans le secteur privé. Elles détiennent 43 % des postes de haute direction dans l'administration publique, soit une hausse de 35 points de pourcentage par rapport à 1987. Par exemple, un tiers des juges sont aujourd'hui des femmes. Et dans le secteur des organismes sans but lucratif, les femmes occupent maintenant 40% des postes de haute direction.

Sur le même sujet

Faire carrière en philanthropie, pourquoi pas?

22/09/2014 | Alexandre Raymond

BLOGUE. Qui aurait cru qu’un jour la philanthropie serait une avenue intéressante pour y faire carrière?

Et si vous écoutiez vraiment vos émotions au travail...

19/09/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La colère, l'angoisse, la peur… Au travail, nous taisons nos émotions fortes. Mais pourquoi donc, au juste?

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le huard perd beaucoup de plumes

Il y a 20 minutes | lesaffaires.com

Le devise canadienne connaît sa pire baisse en cours de séance depuis 2011.

La correction évitée, comment terminerons-nous l'année?

10:49 | Jean Gagnon

À l’échelle mondiale, la correction boursière a été évitée de peu en octobre. Que nous réserve le reste de l'année?

Le co-fondateur d'Android quitte Google

11:42 | AFP

Andy Rubin avait intégré Google en 2005, quand le groupe internet avait racheté Android, alors une petite startup.