Le futur du leadership

Publié le 30/10/2008 à 14:42

Le futur du leadership

Publié le 30/10/2008 à 14:42

Par Audrey Myrand-Langlois

Comment créer, à titre de leader, un environnement harmonieux en période de turbulences ? Comment tirer leçons de nos expériences humaines et ne pas gaspiller la sagesse existante dans les organisations ?


Voilà les questions soulevées par Margaret Wheatley, auteure du best-seller Leadership and the New Science, lors de son passage au Salon sur les meilleures pratiques d'affaires, à Montréal, le 24 octobre 2008.

Les mauvaises croyances

Selon l'auteure, la création d'environnement harmonieux est parfois difficile parce que des croyances dépassées dominent encore le style de gestion de certains dirigeants.

Voici comment elle nomme ces croyances : « le leader a toutes les réponses »; « la peur est une source de motivation »; « les employés obéissent » ; « la vitesse équivaut à la productivité ». Les employés agissent alors comme des robots et se sentent menacés et sans défense. Et lorsque les employés se sentent dépassés, ils retournent à leurs habitudes et à leurs routines, a expliqué Margaret Wheatley lors de sa présentation.

De l'ordre sans le contrôle

L'auteure explique que la clé est d'avoir une organisation basée sur « l'ordre » plutôt que sur le contrôle. Cet « ordre », explique-t-elle, est d'établir des règles et des valeurs connues et respectées par tous les employés. Les employés développent ainsi une confiance envers l'entreprise et travaillent mieux en équipe.

L'objectif ultime est de permettre au leader d'exercer pleinement son rôle, c'est-à-dire d'aider les gens à se dépasser. Pour y arriver, l'entreprise et le leader doivent toutefois tenir compte de quelques principes. Et ces principes, Margaret Wheatley les décrit comme suit :
• Les gens appuient seulement ce qu'ils ont créé. Les entreprises doivent donc tout faire pour impliquer leurs employés, que ce soit une secrétaire ou un cadre supérieur.
• Les gens agissent de façon responsable pour ce qu'ils ont à cœur. Le principe des valeurs en entreprise refait donc surface. Les employés ne s'impliqueront à fond dans l'entreprise que s'ils croient en elle et s'ils connaissent ses valeurs.
• La diversité est une habileté de survie. Que ce soit la diversité culturelle ou la diversité intergénérationnelle, il s'agit d'un élément essentiel pour toutes les organisations.
• Tout le monde doit se sentir bienvenu. Continuez d'élargir le cercle d'inclusion.
• L'apprentissage est une valeur de base, et la plus importante! Il faut donc y consacrer du temps et appliquer ce qui a été appris.

UrgenceLeadership.com a rejoint Margaret Wheatley avant son départ pour l'Australie. Écoutez l'entrevue (en anglais)

Margaret Wheatley est la présidente fondatrice de l'Institut Berkana, un organisme à but non lucratif consacré à la science, à l'éducation et à la recherche. Elle est a obtenu un doctorat sur le comportement humain dans les organisations de l'université Harvard.

À suivre dans cette section


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

16/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.