La surcharge de travail, première source de stress pour les Français

Publié le 26/11/2012 à 09:20

La surcharge de travail, première source de stress pour les Français

Publié le 26/11/2012 à 09:20

Par AFP

La surcharge de travail est le premier facteur de stress cité par les salariés français, devant la pression hiérarchique, la peur de perdre leur travail ou encore le flou sur les responsabilités, selon un sondage rendu public lundi.


Interrogés sur les situations qui contribuent à les stresser, 43% des sondés citent la surcharge de travail, devant la pression de la hiérarchie (41%), selon cette enquête réalisée en France par OpinionWay pour les Editions Tissot spécialisées en droit du travail.


Les salariés citent ensuite la situation économique de l'entreprise ou de la France, assimilée par les auteurs à la peur de perdre leur emploi (32%) et l’ambiguïté des rôles et responsabilités de chacun (30%).


Viennent ensuite la pression des résultats (29%), les contraintes organisationnelles (27%), la pression des clients (20%), les relations avec les collègues (18%) et le confort de travail (16%).


Le sondage montre également que la moitié des salariés indiquent que les événements qui surviennent dans leur vie privée contribuent à les stresser dans leur vie professionnelle (39% plutôt, 11% tout à fait).


Ils sont 12% à confier utiliser souvent ou parfois l'argument du stress pour obtenir des compensations de la part de leur employeur (répartition des missions, révision des objectifs ou encore amélioration de l'environnement de travail).


En cas de stress professionnel, les salariés grignotent (44%), font du sport (30%), sortent (29%) font du shopping (22%), fument davantage (22%) ou boivent plus (19%).


Le sondage a été réalisé du 24 octobre au 5 novembre auprès de 1.002 salariés du privé et du public, interrogés en ligne, selon la méthode des quotas.


Une seconde enquête menée avec le cabinet Sysman, spécialisé dans la prévention des risques psychosociaux, montre que du côté des responsables des ressources humaines, près de 9 sur 10 (87,2%) ont été confrontés dans l'année à un stress de leurs salariés. Près de 7 sur 10 (69%) jugent que la situation s'est dégradée ces trois dernières années.


Cette enquête a été réalisée en ligne du 5 au 19 novembre auprès d'un échantillon de 634 professionnels des ressources humaines.

À suivre dans cette section

Dans la jungle du réseautage
Édition du 25 Octobre 2014 | Les Affaires

Sur le même sujet

Pourquoi tant de mensonges au bureau?

24/10/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Une étude de Dan Ariely met au jour une réalité qui fait froid dans le dos : au travail, le mensonge est roi!

Événements d'affaires: voler, glisser, grimper, galoper... en équipe!

Édition du 25 Octobre 2014 | Claudine Hébert

En panne d'idées pour la sortie de bureau annuelle? Voici des adresses pour célébrer l'esprit d'équipe à la fin ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Procter & Gamble, ou ce qu'il faut éviter de faire de son portefeuille

24/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Hier matin, le géant Procter & Gamble a annoncé qu’il comptait se séparer de sa ...

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face à leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-Sélect.