L'évaluation annuelle des employés, c'est out !

Publié le 19/11/2010 à 00:00, mis à jour le 19/11/2010 à 13:34

L'évaluation annuelle des employés, c'est out !

Publié le 19/11/2010 à 00:00, mis à jour le 19/11/2010 à 13:34

Par Dominique Froment

Si vous apprenez quelque chose à votre évaluation annuelle de rendement, c'est que votre supérieur n'a pas fait son travail depuis 12 mois !


C'est l'argument défendu par de plus en plus de spécialistes de la gestion des ressources humaines, qui remettent en question la bonne vieille grand-messe annuelle de l'évaluation du personnel. Selon eux, il est inconcevable de dire à un subalterne qu'il est sur la mauvaise voie depuis des mois et de ne pas lui avoir fourni l'occasion de redresser le tir.


" C'est complètement dépassé comme méthode, affirme Denis Chênevert, professeur agrégé au Service de l'enseignement des ressources humaines de HEC Montréal. Les entreprises les plus efficaces sont passées à la gestion continue du rendement. Les gestionnaires doivent faire des mises au point régulièrement avec leurs employés. "


Sandra Provencher, conseillère en ressources humaines agréée à Trois-Rivières, pense elle aussi qu'il n'est pas nécessaire que l'évaluation du rendement se fasse toujours à la même période chaque année. " Les Ubisoft et autres entreprises innovatrices de ce monde n'utilisent probablement plus la traditionnelle formule de l'évaluation annuelle de la performance, explique Mme Provencher. De toute façon, les entreprises de création donnent beaucoup de rétroaction à leur personnel. Mais je ne sais pas si on peut en demander autant à une entreprise manufacturière. " Cela dit, d'une manière ou d'une autre, il faut qu'un employé sache régulièrement s'il va dans la bonne direction ou non, et pas seulement une fois par année, ajoute-t-elle.


" L'évaluation annuelle n'est plus adaptée à la réalité d'aujourd'hui, croit aussi Janie Duval, conseillère en ressources humaines agréée à Notre-Dame-du-Lac, dans le Bas-Saint-Laurent. Jadis, les gens restaient 20 ans avec le même employeur alors que maintenant, c'est plutôt cinq ans. Les cycles sont plus courts et une seule évaluation annuelle n'est plus appropriée. "



image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 19 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Résidences pour aînés

Jeudi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre

Sur le même sujet

Les 6 trucs de Dan Ariely pour être (enfin) efficace au travail

Mis à jour le 19/06/2017 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Votre regard sur les courriels va changer à tout jamais. Entre autres...

Teahupo'o, ou l'art de surmonter n'importe quel obstacle

13/06/2017 | Olivier Schmouker

CARNET DE ROUTE. Une leçon apprise face à la plus grosse vague du monde, le fantasme de tous les surfeurs...

À la une

Vidéo: la diversification, le meilleur ami de l'investisseur

24/06/2017 | Denis Lalonde

La saine diversification d'un portefeuille de titres boursiers et obligataires permet d'éviter des erreurs coûteuses.

Top 10 des PDG les mieux payés du Québec

23/06/2017 | Charles Desgroseilliers

La rémunération des dirigeants de Bombardier a bien fait jaser. Mais qui sont les autres PDG les mieux payés du Québec?

La nouvelle concurrence chinoise fera très mal

24/06/2017 | François Normand

ANALYSE - La Chine veut produire les meilleurs produits manufacturiers au monde dans 10 secteurs d'ici 2049.