«Nous avons choisi de soigner le système en place au lieu de joindre les start-up»


Édition du 08 Juillet 2017

Qualifiée de «porte-étendard de la génération Y» et de «startuppeuse de l'année» en 2015, Emmanuelle Duez a l'ambition de changer le monde. Son cabinet accompagne les entreprises qui veulent faire face aux nouveaux défis, avec le concours ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

L'Oréal veut investir dans des start-up innovantes

05/12/2018 | AFP

Elle crée donc son propre fonds de capital-investissement destiné à y prendre des participations minoritaires.

Start-up: Montréal réintégrera-t-elle le peloton mondial?

13/11/2018 | François Normand

L'écosystème montréalais veut réintégrer le top 20 mondial d'un prestigieux palmarès. Mais cela ne sera pas facile.

À la une

Avec Helix, Vidéotron pourrait en découdre avec... Hydro-Québec

BLOGUE. La domotique comme solution à une consommation énergétique excessive, c’est gros.

À surveiller: Lowe's, SRG Graphite et Casey's

Il y a 43 minutes | François Pouliot

Que faire avec les titres de Lowe's, SRG Graphite et Casey's?

Comment rendre (enfin) harmonieuses vos journées de travail?

BLOGUE. L'idée, c'est d'apprendre à prendre son temps...