La Cuvée 2011 de Capital Innovation dévoilée

Publié le 25/08/2011 à 12:01, mis à jour le 25/08/2011 à 12:01

La Cuvée 2011 de Capital Innovation dévoilée

Publié le 25/08/2011 à 12:01, mis à jour le 25/08/2011 à 12:01

Par Martine Turenne

 Soixante-cinq entreprises en innovation venues d’une demi-douzaine de régions du Québec ont été sélectionnées pour participer à la cuvée 2011 de Capital Innovation. Ce concours permet d’arrimer des entreprises en démarrage avec des investisseurs potentiels.


Il s’agit de la plus grande cohorte jamais réunie pour fin d’investissement depuis les débuts de ce concours, il y a 4 ans.


Et ce sont les investisseurs potentiels, une centaine, qui ont fait cette ultime sélection, basée sur des critères comme l’innovation technologique, le réalisme des projets ou la stratégie de commercialisation.


La présentation des finalistes a été faite hier à l’Université de Sherbrooke, là où se déroulera la finale nationale, le 6 octobre, au campus de Longueuil.


Entretemps, des éliminatoires auront lieu à Polytechnique et à l’ETS.


Des capitaux et des conseils


 «L’entrepreneuriat est un pilier essentiel pour la prospérité. Si on veut être compétitif, il faut développer des liens entre les investisseurs et les entreprises», a dit Jean-Marc Sauvé, sous-ministre adjoint, Direction générale des services aux entreprises au MDEIE.


Pour cela, une plate-forme est essentielle et celle offerte par Capital Innovation et ses partenaires, dont le Réseau Anges Québec, s’inscrit dans cette mouvance. Elle permet non seulement d’avoir accès à des capitaux, a souligné M. Sauvé, mais aussi d’offrir à ces jeunes entreprises un encadrement professionnel de qualité.


«Car il n’y a pas de recettes, dit-il, mais l’expérience d’experts est précieuse.»


Année de l’entrepreneuriat à Sherbrooke


Hôtesse de l’événement d’hier, la région de Sherbrooke fera de 2012 son année de l’entrepreneuriat. «C’est un enjeu crucial, a dit le maire, Bernard Sévigny, on veut miser sur l’entrepreneuriat pour développer la région.»


D’ailleurs, dès le 6 septembre, Sherbrooke Innopole (partenaire de l’événement d’hier) lance la campagne Entreprendre Sherbrooke afin de faire de la région un pôle d’innovation.


Cela passe notamment par les universités.


Le maire Sévigny souhaite que les deux institutions universitaires de la région (Université de Sherbrooke et Bishop) maximisent leurs liens avec les entrepreneurs. «La moitié du PIB de Sherbrooke origine des institutions universitaires», dit-il.


 

Sur le même sujet

L'Effet A: des gestes pour stimuler l'ambition féminine

Édition du 31 Janvier 2015 | Marie-Claude Morin

Isabelle Hudon, Kim Thomassin, Isabelle Marcoux, Sophie Brochu et Marie-Josée Lamothe lancent un défi inédit.

Repenser la formule des modèles d'entreprise

Édition du 31 Janvier 2015 | Anne Gaignaire

Les incubateurs ou pépinières d'entreprises fleurissent au Québec. Bien des formules existent, des simples locaux ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Après 10 ans, Thierry Vandal quitte son poste à la tête d'Hydro-Québec

Les raisons de son départ ne sont pas connues. Il restera en poste jusqu'au 1er mai.

Le pétrole bondit dans l'espoir d'une baisse de l'offre américaine

30/01/2015 | AFP

Le prix du pétrole a bondi de près de quatre dollars vendredi à New York, des ...

L'ex-président de la SAQ prend la tête d'Uniprix

30/01/2015 | Martin Jolicoeur

L’ex-président de la Société des alcools du Québec (SAQ), Philippe Duval, devient président du Groupe Uniprix.