Charles Bombardier parmi les personnalités les plus innovatrices en design industriel

Publié le 08/06/2016 à 11:03

Charles Bombardier parmi les personnalités les plus innovatrices en design industriel

Publié le 08/06/2016 à 11:03

Par Claudine Hébert

Charles Bombardier. (Photo: courtoisie)

Avoir des idées, même les plus farfelues, cela vaut la peine de les partager. L’ingénieur Charles Bombardier est bien placé pour le savoir. Les multiples concepts qu’il crée et publie depuis 2013 lui ont permis de décrocher le prix «Most Innovative People in Industrial Design». Ce prix lui a été remis lors du 10e Sommet de l’innovation et de l’entrepreneuriat, qui s’est tenu du 17 au 19 mai dernier, au siège des Nations Unies, à New York.


Charles Bombardier, petit-fils de Joseph-Armand Bombardier, rejoint ainsi l’entrepreneur Bill Gates, le prix Nobel de la paix Desmond Tutu, l’économiste Susan Athey, et le président de Emirates Airline Ahmed bin Saeed Al Maktoum, qui figurent, eux aussi, parmi la trentaine de personnes aux idées innovantes ayant été récompensées au cours des dix dernières années lors de cet événement. Charles Bombardier devient le premier Canadien à rejoindre ce club select.


«Certains de mes concepts me font paraître un peu fou auprès de mes pairs», reconnaît d’emblée l’ingénieur en génie mécanique originaire de Valcourt. Des idées fofolles, certes, qui pourtant, accrochent comme en fait foi sa chronique hebdomadaire publiée dans la section Drive du Globe & Mail depuis 2013.


Ce sont principalement des concepts portant sur les modes de transport. Le Skreemr, un avion supersonique qui pourrait éventuellement relier New York et Londres en moins de 15 minutes, est justement l’une de ces idées complètement sautées, publiée en octobre dernier, qui a fait le tour des principaux médias et réseaux sociaux de la planète.


«Mon objectif est avant tout d’enflammer les discussions avec mes idées. Tant mieux si quelqu’un veut les réaliser. Et surtout, tant mieux si ces concepts peuvent inspirer des jeunes à embrasser une carrière dans l’ingénierie», dit le diplômé de l’École de technologie supérieure de Montréal.


En juillet 2015, Charles Bombardier a créé Imaginactive, une organisation à but non lucratif qui réunit une vingtaine de designers d’un peu partout sur la planète. Ce regroupement a pour but de faciliter l’émergence d’idées et de les partager avec le grand public afin de voir si ces concepts sont viables ou non.


«Il s’agit du même principe que l’on retrouve au sein des grandes sociétés, y compris Bombardier, où les département s d’ingénierie, de design et de marketing œuvrent au développement de nouvelles idées. Un processus qui coûte généralement des centaines de milliers de dollars. Avec Imaginative, il en coûte moins de 1000$», explique Charles Bombardier, qui a déjà occupé le poste de chef de produits chez Bombardier Produits Récréatifs pour le développement du Spyder.


Autre projet qui allume l’ingénieur : sa thèse de doctorat. Âgé de 42 ans, il complète actuellement son doctorat au département de génie mécanique de l’Université de Sherbrooke. Sa thèse porte sur le développement de produits. «Je travaille sur la mise en place d’un laboratoire pour aider les jeunes créateurs à développer leurs idées et à les amener à l’étape du prototype. Une autre façon de relancer l’économie», conclut l’ingénieur.

À suivre dans cette section


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

À la une

Des données «portables» pour les internautes

20/07/2018 | AFP

Des géants de la tech, dont Facebook, promettent de faciliter la portabilité des données

Le Club Med «made in Quebec» porte maintenant un nom

20/07/2018 | Catherine Charron

Dites bonjour au Club Med Québec Charlevoix.

Le Japon renoue avec le blé canadien

Le Japon avait interrompu ses importations après la découverte de blé génétiquement modifié et non autorisé en Alberta.