Survol des ressources financières qui sont disponibles

Publié le 14/11/2009 à 00:00

Survol des ressources financières qui sont disponibles

Publié le 14/11/2009 à 00:00

Au Québec, les financeurs sont nombreux, surtout lorsqu'on tient compte de l'investissement public et parapublic.


> L'aide bonbon. Certains investisseurs ont surtout pour but d'encourager l'entrepreneur. C'est le cas des anges financiers, des subventions, du cercle d'amis et de la famille. Au Québec, TechnoMontréal et Anges Québec permettent aux entrepreneurs de rencontrer des anges financiers. Il est aussi possible de se procurer l'Annuaire des subventions au Québec, qui coûte une soixantaine de dollars.


> Les actionnaires. En plus de son argent personnel et de celui de ses partenaires, l'entrepreneur pourra récolter les capitaux d'investisseurs et d'employés en vendant du capital-actions.


> Le capital de risque. Au Québec, un certain nombre de financeurs investissent dans des PME, qui comportent habituellement des risques élevés mais offrent un fort potentiel de croissance. Plusieurs investisseurs institutionnels (Caisse de dépôt et placement, Fonds de solidarité FTQ) font partie de ce groupe. Réseau Capital, une association d'investisseurs, publie sur son site Web (www.reseaucapital.com) un répertoire des investisseurs en capital de risque en précisant les montants à investir, de même que le stade de développement et les secteurs d'activité visés. De plus, le Tremblant Venture Forum est conçu pour permettre aux entrepreneurs de rencontrer ces financeurs.


> Les prêteurs. Outre les produits bancaires classiques (prêt, marge de crédit, carte de crédit), on retrouve les prêts financés par les actifs, le nantissement, les prêts de second rang - plus risqués -, etc. Évidemment, des organismes publics et parapublics - Banque de développement du Canada, Développement économique Canada, Fondation canadienne des jeunes entrepreneurs, Exportation et Développement Canada, Fonds local d'investissement, Investissement Québec, etc. - sont actifs dans ce domaine.


Les consultants peuvent fournir toutes ces ressources financières, mais il faut garder à l'esprit que leur réseau de financeurs demeure limité.


Quant aux banquiers, ils ne se contentent pas d'offrir les produits bancaires classiques. Certaines banques sont actives dans le capital de risque, l'émission d'actions et d'autres types de financement. " Et puis, les banquiers se tiennent souvent informés des divers programmes de financement publics ou parapublics pouvant être utiles à leurs clients, et entretiennent des liens avec la BDC, EDC, Investissement Québec, etc. ", dit Paule Tardif, de Gowlings.


PLUS : Comment bâtir une relation solide avec son banquier

À suivre dans cette section


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Nouvelles de la communauté

Édition du 15 Septembre 2018 | Les Affaires

Grand ­Bal des ­Vins-Cœurs permet d’amasser 1 735 000 $ Près de ...

Un 25e anniversaire réussi pour la ­Classique ­cyclo-golf : 250 000 $ contre le cancer

Édition du 08 Septembre 2018 | Les Affaires

La 25e édition de la ­Classique ­cyclo-golf de la ­Société de recherche sur le ...

À la une

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

ALÉNA: encore du travail avant de parvenir à un accord entre Washington et Ottawa

13:38 | AFP

Beaucoup de travail reste à faire au cours des discussions de haut niveau qui ont repris mercredi à Washington.