Guy Laliberté investit dans une PME de Québec

Publié le 25/05/2011 à 12:54, mis à jour le 25/05/2011 à 14:19

Guy Laliberté investit dans une PME de Québec

Publié le 25/05/2011 à 12:54, mis à jour le 25/05/2011 à 14:19

Par Dominique Froment

Guy Laliberté

Novare Holding, la société d'investissement de Guy Laliberté, fondateur du Cirque du Soleil, a pris une participation de 20 à 30 % dans la PME de Québec, Sans-Zo, qui commercialise des produits écologiques pour le lavage des autos sans eau.


« J'ai choisi d'investir dans cette jeune entreprise dynamique non seulement parce que leur produit innovateur pour nettoyer les voitures rejoint la mission de ma Fondation One Drop, a déclaré Guy Laliberté, mais aussi parce qu'il est important d'encourager les bonnes idées et l'entrepreneurship québécois. »


Par le fait même, Sans-Zo devient partenaire de cette Fondation One Drop; ce qui signifie que Sans-Zo lui versera une partie de ses ventes, soit 1 % ou plus, selon son chiffre d’affaires.


Composé d'huiles naturelles, de polymères biodégradables et d'huiles d'agrumes, Sans-Zo produit une émulsion qui enveloppe les particules de saleté, ce qui les empêche d'égratigner la peinture. Le liquide doit être essuyé avec un linge en microfibre - une fibre 100 fois plus fine qu'un cheveu - pour un meilleur résultat. Cette méthode permet l'économie de 150 à 200 litres d'eau par lavage en moyenne.


« S’associer a un nom aussi prestigieux que Guy Laliberté va certainement nous ouvrir des portes dans de nombreux pays et accélérer notre développement », a déclaré à LesAffaires.com Dany Leclerc, président fondateur de Sans-Zo.


À l’origine, M. Leclerc voulait ouvrir un lave-auto, cette machine qui utilise une quantité phénoménale d'eau et de produits nettoyants chimiques pour faire briller les carrosseries. En faisant des recherches pour lancer son projet, il a trouvé un produit pour nettoyer l'auto sans eau. Au diable le lave-auto; le jeune homme a fondé Sans-Zo en 2008 pour distribuer le divin liquide fabriqué en Californie dont il a obtenu l’exclusivité de la distribution au Canada et en Europe.


Sans-Zo a le vent dans les voiles et prévoit des revenus de 500 000 $ en 2011. Son produit est disponible dans 200 Walmart au Canada et la PME a récemment signé une entente pour être distribué dans les 96 succursales de Canadian Tire du Québec.


« En plus, nous avons commencé à installer des centres d’esthétique écologique pour l’auto dans les Canadian Tire, a précisé M. Leclerc. Six sont déjà en activité et nous en auront une douzaine d’ici la fin de l’année. » Steve, le frère de M. Leclerc, ainsi que Karim Douahi et Jacky Côté sont également actionnaires de Sans-Zo.


 

Sur le même sujet

«On n'a pas le droit de ne pas avoir d'ambition» - Jean Bélanger, président et chef de l'exploitation de Premier Tech

Édition du 31 Janvier 2015 | Valérie Lesage

Doubler son chiffre d'affaires tous les cinq ans, c'est l'objectif poursuivi avec succès par la multinationale Premier ...

Premier Tech: une force régionale qui stimule le milieu

Édition du 31 Janvier 2015 | Valérie Lesage

La présence du siège social d'une multinationale dans une ville de 20 000 habitants incite toute la communauté ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le calendrier de l'investisseur (semaine du 2 février 2015)

Il y a 19 minutes | Rachel Tousignant

Chaque semaine, LesAffaires.com vous présente les prévisions des analystes concernant les ...

Sociofinancer sa mise de fonds pour une maison?

31/01/2015 | Nafi Alibert

Dans quelques pays, on peut sociofinancer sa mise fonds pour l'achat d'une maison. Pourquoi pas ici?

De tuile en tuile pour Bombardier et des chicanes à prévoir

31/01/2015 | René Vézina

Bombardier fait régulièrement les manchettes depuis le début de l’année mais pas pour les bonnes raisons.