Deux autres événements qui ont affiché complet

Offert par Les Affaires


Édition du 14 Mai 2016

Deux autres événements qui ont affiché complet

Offert par Les Affaires


Édition du 14 Mai 2016

Par Claudine Hébert

Quand le chef de la reine se déplace


Jamais le YWCA de Québec n’avait réussi à vendre tous les billets d’une soirée-bénéfice en moins d’un mois. Du moins jusqu’au 27 janvier dernier pour la soirée Perles et gants blancs, présentée au Centre des congrès (CCQ). « Généralement, ça prend deux, voire trois mois pour écouler les billets », soulève Chantal Duplain, coordonnatrice aux communications de l’organisme. Comment alors a-t-on réussi à vendre rapidement les 200 places à 500 $ le billet ? En invitant Mark Flanagan, le chef de la reine Élizabeth II.


M. Flanagan fait partie du très sélect Club Les Chefs des chefs, qui regroupe les cuisiniers d’une vingtaine de chefs d’État. Chaque année, ils participent à des événements qui servent de collecte de fonds pour diverses organisations. Cette visite à Québec est un privilège dont seule une ville canadienne, Ottawa, a déjà pu bénéficier.


Quelle est la recette pour attirer ce club en ville ? « Le pdg du CCQ, Pierre-Michel Bouchard, a de très bonnes relations avec le président du club, Gilles Bragard », explique Ann Cantin, directrice des communications du CCQ. Plusieurs milliers de dollars sont rattachés à la venue de tels chefs qui se déplacent pour une semaine. « Mais ça vaut le coup », maintient Mme Cantin. Le dîner royal de janvier, dont le menu était composé d’œufs Drumkilbo, de consommé de faisan et de longe de cerf, a permis de récolter plus de 50 000 $ pour le YWCA de Québec, en plus de donner la possibilité à des dizaines de femmes, bénéficiaires du YWCA, de rencontrer le chef Flanagan en personne.


Livraison de billets personnalisée


Depuis trois ans, le Bal Salé, à Sherbrooke, une soirée chic qui sert de collecte de fonds à des causes jeunesse de la région, fait salle comble. « L’événement, qui aura lieu le 4 juin, affiche déjà complet depuis février. Les 500 billets, vendus à 130 $ chacun, ont trouvé preneur. C’est 200 billets de plus que la soirée de 2015 », souligne l’organisatrice, Julie Tremblay. Originalité : chaque billet a été livré personnellement à leur acheteur par les organisateurs.


Agente de développement pour la Fondation du Salésien, une école secondaire privée de la région – d’où le nom de la soirée –, Mme Tremblay rêvait d’organiser un événement où les robes de cocktail et le complet-cravate seraient de rigueur. « C’est un des éléments clés qui a contribué au succès de la soirée », dit-elle. Bouchées raffinées, cocktails, musique (Misteur Valaire sera présent cette année), décor de jardin sont au programme. Et surtout, insiste l’organisatrice, il n’y a pratiquement pas de discours !


En collaboration avec le gestionnaire d’immeubles Immex, l’organisation tient son bal dans des lieux généralement inaccessibles au grand public. L’an dernier, la soirée s’est déroulée sous la thématique « Central Park » sur la terrasse du 5e étage d’un immeuble commercial du boulevard Jacques-Cartier. Cette année, le bal déménage dans l’ancien bâtiment de BRP, à l’angle de l’autoroute 410 et de la rue King. Nicolas Duvernois, le fondateur de Pur Vodka, présidera la soirée pour laquelle l’organisation prévoit amasser 40 000 $. Le Programme à Félix (Fondation québécoise du cancer), la Maison de la famille Rêve et Espoir et La Grande Table en seront les causes bénéficiaires.


À lire aussi : Des recettes pour afficher complet

À suivre dans cette section


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

À surveiller: Nike, Apple et Oracle

Il y a 32 minutes | François Pouliot

Que faire avec les titres de Nike, Apple et Oracle?

10 choses à savoir mardi

IKEA veut meubler votre voiture autonome, les divorces provoqués par Fortnite, Coca-Cola intéressée par le pot canadien.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

06:55 | LesAffaires.com et AFP

«Guerre commerciale: acte deux.»